Santé

#TITRE

409

Un riche programme au menu

24 juillet 2016 | 19:01
S. N.

La semaine culturelle de fraternité et de solidarité avec le peuple sahraoui a débuté à la place de la Grande-poste à Alger en présence de personnalités politiques, de représentants d’associations de soutien à la cause sahraouie et un public nombreux.

La cérémonie d’ouverture de cette manifestation (23 -30 juillet) a été marquée par la présentation d’un riche programme artistique et culturel animé par une pléiade d’artistes algériens et sahraouis.

Le président de l’APC d’Alger-centre, Abdelkrim Bettache, a indiqué dans une allocution d’ouverture prononcée devant la délégation sahraouie que cette manifestation vise à « renforcer les liens de solidarité et d’amitié existant entre les populations d’Alger-centre et de la ville d’El Ayoun occupée ».

Il a indiqué que cette manifestation tend par ailleurs à « sensibiliser l’opinion publique internationale sur la nécessité de permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination et de recouvrer son indépendance ».

M. Bettache a en outre souligné que l’accord de coopération et d’amitié sera renouvelé le 30 juillet en cours, date du lancement d’une caravane de solidarité (médicaments, produits alimentaires et fournitures scolaires) de la commune d’Alger-centre vers les camps des réfugiés sahraouis à Tindouf.

Le wali de la ville d’El Ayoun, Mohamed Yeslem Beissat, membre du secrétariat national du Front Polisario, s’est félicité du renouvellement pour la 14e fois du jumelage entre les deux villes.

Il a salué « la position indéfectible de l’Algérie en faveur de la cause sahraouie », soulignant que cette manifestation était une occasion pour sa ville et la commune d’Alger centre « d’exprimer leur volonté commune de renforcer leurs échanges culturels ».

Le responsable sahraoui a précisé qu’ »à travers nos deux villes (El Ayoun et Alger-centre) les deux peuples sahraoui et algérien font part de « leur forte volonté commune » de renforcer leurs excellentes relations au service des intérêts des deux pays conformément à la vision des deux Présidents Abdelaziz Bouteflika et Ibrahim Ghali.

L’ambassadeur sahraoui à Alger, Hamoudi Bachraya Sidina, a réitéré ses remerciements à l’Algérie, peuple et dirigeants pour les positions « positives et constructives en faveur de la paix en Afrique et dans le monde ».

Il a en outre salué le rôle « efficace » de l’Algérie en tant qu’ »Etat important dans la région » et « acteur essentiel » dont a besoin la communauté internationale pour le soutien de la paix et de la sécurité et la défense du droit des peuples à l’autodétermination, notamment en ce moment où le Maroc, a-t-il dit, tente de faire accroire à l’opinion publique internationale qu’il va réintégrer l’Union africaine, chose impossible car cela nécessite une nouvelle adhésion.

Il a indiqué que le Maroc a violé la légalité internationale et a commis beaucoup d’erreurs au niveau de nombreuses instances internationales et régionales.

L’ambassadeur sahraoui a qualifié les agissements du Maroc de pratiques de l’Apartheid, ajoutant que le Maroc cherche une échappatoire, le roi, le parlement et le gouvernement marocains, qui soutenaient que la décision d’expulser le personnel de la Minurso était irrévocable, ont été obligés de revenir sur cette décision avec le retour de la mission onusienne fin juillet grâce aux efforts du peuple et des dirigeants sahraouis.

La semaine culturelle de solidarité s’inscrit dans le cadre du programme de reconduite de l’accord de coopération et d’amitié entre la commune d’Alger-centre et de la wilaya d’El Ayoun pour la 14e fois consécutive. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter