Articles similaires

Nationale

#TITRE

337

Zerouati : réduire des déchets de 30%

12 septembre 2018 | 20:30
Environnement Lynda Louifi

Engagée sur la voie du développement énergétique durable, l’Algérie se penche désormais sur l’épineux problème de la gestion des déchets. Pressé d’agir face à la multiplication et à la dangerosité des décharges sauvages, le gouvernement veut faire d’une pierre deux coups et investir dans la valorisation énergétique des déchets. Un projet est prévu au début de 2019.

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatma Zohra Zerouati, a déclaré qu’un projet de complexe de gestion et de valorisation énergétique des déchets est prévu au début de 2019, et ce en vue de réduire les déchets de 30%. Ce projet d’une valeur de 30 milliards de DA, permettra de prendre en charge les déchets dans quatre wilayas : Alger, Blida, Boumerdès et Tipasa, a indiqué Mme Zerouati lors d’une rencontre avec le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, et les autorités locales de la wilaya. La ministre a également évoqué la préparation des assises sur l’économie circulaire, qui débuteront en fin d’année et porteront sur la gestion intégrée des déchets.


Mme Zerouati a souligné l’impératif de trouver des solutions opérationnelles de transport et de transfert des déchets, à l’instar de la création de centres de transit et de tri des déchets valorisables, pour gagner du temps. Elle a, dans ce sens, appelé à mettre un terme au gaspillage et à la surconsommation pour préserver l’environnement. La ministre a évoqué l’idée du transport des déchets par voie ferroviaire. Celle-ci sera examinée dans le projet de valorisation énergétique pour une gestion rationnelle et efficace des déchets. La ministre a mis l’accent sur la nécessité d’introduire un plan de gestion des déchets au profit des nouveaux quartiers en vue de garantir un cadre de vie décent pour les citoyens et préserver l’environnement.


A une question sur la méthode traditionnelle de collecte des déchets à La Casbah, la ministre a indiqué que les ruelles de la Casbah sont exiguës et ne permettent pas l’accès aux camions de collecte des déchets, soulignant que cette méthode est usitée dans d’autres pays du monde. Mme Zerouati a tenu à rappeler que l’implication des citoyens et de la société civile est nécessaire pour la préservation de l’environnement, mettant l’accent sur le rôle efficient du citoyen qui doit inculquer la culture environnementale aux générations montantes. La ministre a, entre autres, évoqué la mise en place d’un plan d’action à court terme pour la troisième unité de tri du centre d’enfouissement technique (CET) de Hamici, pour une durée de 10 ans, et ce pour assurer son exploitation optimale. De son côté, le wali d’Alger, Abdelkader Zoukh, a souligné la nécessité de conjuguer les efforts pour trouver des solutions à tous les problèmes liés à la situation environnementale, laquelle est « en nette amélioration ».


Des sommes colossales ont été débloquées pour la prise en charge des questions environnementales, a indiqué M. Zoukh, appelant à une consommation rationnelle, notamment du pain. Il a rappelé les réalisations accomplies par la wilaya d’Alger et le ministère de l’Environnement, particulièrement l’élimination de 500 points noirs à Alger qui ont été transformés en espaces publics et verts. Cette rencontre a permis de passer en revue les mesures prises par la wilaya d’Alger pour la prise en charge de l’environnement, dont le lac de Réghaïa et l’aménagement d’Oued El-Harrach.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter