Nationale

#TITRE

300

Sur instruction du président de la République

Un programme spécial pour les régions frontalières

13 octobre 2018 | 19:30
Lilia Aït Akli

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Nouredine Bedoui, a annoncé ce samedi, la mise en place d’un programme spécial en faveur des régions frontalières.
Le ministre, qui est intervenu lors de l‘ouverture de la rencontre nationale sur l’aménagement et le développement des zones frontalières, a indiqué que le développement de ces régions est une nécessité absolue pour la stabilité du pays. Et c’est le gouvernement qui sera chargé du suivi direct et régulier de ce programme, décidé par le président de la République. Il a mis en avant la nécessité d’accélérer le développement dans ces régions de façon à les mettre au même niveau que les Hauts Plateaux et les autres wilayas du sud du pays.
De ce fait, le ministre de l’Intérieur a appelé « toutes les administrations centrales et locales, les élus et les opérateurs économiques à se mobiliser pour la concrétisation et la valorisation des résultats de ce programme sur le terrain, au sein de la stratégie que nous nous attelons à débattre aujourd’hui. »
Pour ce qui est de la sécurité, le ministre estime qu’« elle repose sur la prise de conscience du citoyen, de l’engagement des autorités civiles et militaires, mais aussi sur celui de la société civile ». Il a, dans ce sillage souligné le fait que « les conflits se déplacent d’une région à une autre du globe, détruisant en peu de temps ce qui est bâti pendant des siècles ». Et l’Algérie, ajoute-t-il, n’est pas à l’abri. Selon lui, ces régions frontalières, qui font face aujourd’hui aux nouveaux enjeux sécuritaires, doivent bénéficier d’un programme stratégique de développement qui réponde aux nouveaux besoins des populations vivant dans ces zones.
Bedoui a en outre signalé que le but étant aussi la consolidation du développement économique avec les pays africains. Il y a lieu de rappeler, dans ce sens, l’ouverture récente de la frontière terrestre avec la Mauritanie.
Ce passage frontalier contribuera au renforcement des relations bilatérales, notamment dans la lutte anti-terroriste. Il permettra, a déclaré le ministre de l’Intérieur, aux acteurs économiques de multiplier les échanges et les relations économiques et commerciales.
Lors de cette rencontre qui a vu la participation des walis et des walis délégués, le ministre du Commerce Said Djellab a, pour sa part, annoncé l’adoption d’une série de mesures visant la promotion des exportations dans ces régions frontalières.
« Ces mesures auront un impact positif sur le développement de ces régions et aussi sur la création d’emplois », a-t-il précisé.
Dans son allocution, Djellab a indiqué que ces nouvelles dispositions auront également à relancer les manifestations économiques et les foires dans ces wilayas frontalières, à l’instar du Mouggar à Tindouf, la foire des produits agricoles à El Oued et celles des dattes à Béchar et Adrar.
Il a par ailleurs fait savoir que ces manifestations bénéficieront d’une aide financière des pouvoirs publics, qui prendront en charge les frais d’organisation. Il a en outre souligné l’importance de donner une dimension internationale à ces manifestations.
Cela se fera, précise-t-il, en faisant participer les pays voisins. Cette rencontre de deux jours sera donc couronnée par des recommandations visant le soutien et le développement de ces wilayas frontalières. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter