Articles similaires

Nationale

#TITRE

334

Un premier jour d’examen jugé « abordable »

29 mai 2018 | 01:13
Education Lynda Louifi

Après les épreuves de fin de cycle primaire, place à un autre examen décisif pour les élèves de la quatrième année moyenne. En effet, les épreuves du Brevet d’enseignement moyen (BEM) ont débuté hier matin sur tout le territoire national. Elles concernent 595 865 candidats.

Le coup d’envoi officiel des épreuves a été donné, hier, par Mme Benghebrit depuis le CEM El-Moussalaha au quartier El-Wiam à Laghouat. La ministre a indiqué à l’issue de l’ouverture des plis des sujets de langue arabe, qu’« il n’y a aucune intention ni orientation vers une annulation des examens nationaux tels que le BEM, comme rapporté par des médias ». Elle a précisé que la question « n’a été qu’évoquée lors de débats en commissions pédagogiques sur l’évaluation scolaire mais il n’est nullement question d’annulation ».

Hier, les candidats au BEM ont rejoint les centres d’examen avec un peu d’appréhension, mais beaucoup de détermination pour décrocher cet examen de passage au cycle secondaire. Les futurs lycéens ont, dans la matinée, affronté les sujets de langue arabe et de physique, tandis que les épreuves des sciences islamiques et d’éducation civique ont été abordées dans l’après-midi. Aujourd’hui, place aux épreuves de maths, d’anglais et d’histoire-géo. Les candidats abordés à la sortie du centre d’examen Ibnou Ness, sis à la place du 1er Mai, étaient unanimes à dire que les sujets « sont clairs et abordables » et « toutes les questions correspondent au programme scolaire ». L’ambiance était plutôt joyeuse au sein des groupes d’élèves qui ont bénéficié d’une pause après la première épreuve.

Ils discutaient déjà de la deuxième matière à passer dans la même matinée, à savoir la physique. Après s’être débarrassés du stress du premier examen, jugé « satisfaisant », les candidats regroupés devant l’établissement s’apprêtaient à composer en physique avec la même détermination. A 11h30, de nombreux parents guettaient la sortie de leurs enfants avec inquiétude : « Mon fils a obtenu de brillantes notes pendant toute l’année scolaire mais je ne peux m’empêcher de m’inquiéter », a déclaré la mère d’Imad qui passe l’examen du BEM pour la première fois. L’inquiétude de cette maman a été, cependant, de courte durée, puisque Imad a franchi le grand portail vert du centre d’examen avec le sourire. Leila, sa copine de classe, qui l’accompagnait, affichait le même visage joyeux. Selon leurs dires, les deux examens de la matinée étaient « abordables ». « Très faciles même » de l’avis de Souad et sa copine qui n’ont aucun doute quant à leur réussite.

L’aventure se poursuit aujourd’hui pour les candidats qui doivent se pencher sur les sujets de maths et d’anglais et dans l’après-midi, sur le sujet d’histoire géographie. Pour le troisième et dernier jour de l’examen, les candidats composeront dans les matières des sciences naturelles et du français. Le candidat doit obtenir une moyenne égale ou supérieure à 10 sur 20 pour être admis. Les élèves recalés seront jugés sur la base de la moyenne obtenue au BEM additionnée à la moyenne annuelle de contrôle continu divisée par deux. Le taux de réussite au BEM l’année dernière était de 70 %. Cette année, les résultats seront connus le 18 juin prochain.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter