Articles similaires

Nationale

#TITRE

178

Un millier de migrants sauvés en 48 heures

28 juillet 2018 | 22:49
haraga H.B


Les services de sauvetage maritimes espagnols ont annoncé avoir porté secours durant les deux derniers jours à près de 1000 migrants ayant tenté la périlleuse traversée de la Méditerranée en direction de l’Europe depuis l’Afrique du Nord, a rapporté ce samedi l’agence Associated Press.


Les autorités ont indiqué avoir secouru 206 personnes à bord de dix bateaux différents hier matin, après avoir porté secours à 774 migrants voyageant dans 52 bateaux ce vendredi.


Alors que les autorités libyennes ont resserré l’étau en rendant plus difficile la traversée vers l’Italie depuis la Libye, beaucoup de migrants tentent la traversée depuis l’Algérie et le Maroc vers l’Espagne, où plus de 20 000 migrants sont déjà arrivés par la mer en 2018.


Les mafias spécialisées dans la traite des êtres humains entassent les migrants dans des petites embarcations inadaptées pour la navigation en pleine mer. Plus de 1500 personnes ont perdu la vie cette année en tentant de traverser la Méditerranée.


Alors que la migration vers l’Europe a baissé de manière significative cette année par rapport aux précédentes, le sujet continue d’être très politisé sur le continent. Le ministre de l’Intérieur italien a fait savoir ce samedi que son pays refusait les aides financières proposées par l’Union européenne pour accueillir des migrants en Italie.


« S’ils [les membres de la Commission européenne] veulent donner de l’argent aux autres pays, qu’ils le fassent, mais l’Italie n’a pas besoin qu’on lui fasse l’aumône », a asséné Salvini. « Nous ne demandons pas de l’argent, nous demandons la dignité », a-t-il ajouté.


Par ailleurs, le gouvernement espagnol de Pedro Sánchez a contacté le Maroc pour savoir ce dont il a besoin pour contenir la vague migratoire de migrants marocains et subsahariens dont la recrudescence inquiète Madrid. Le ministère de l’Intérieur n’a pas hésité à répondre à l’Espagne qui a transmis les doléances de Rabat à Bruxelles dans l’espoir d’un soutien financier.


« Le gouvernement espagnol a demandé au Maroc ce dont il a besoin pour contenir la migration irrégulière », selon le journaliste Ignacio Cembrero qui s’exprimait sur les ondes de La Sexta.


« Le Maroc a répondu en demandant des moyens d’une valeur de 60 millions d’euros, y compris des hélicoptères, pour contenir l’immigration irrégulière. L’Espagne a déjà transmis cette liste de doléances à Bruxelles, en espérant que l’UE prendra en charge les dépenses », a révélé Cembrero lors de son intervention télévisée.


Le Maroc a élaboré une longue liste de besoins et ressources, notamment des véhicules, des hélicoptères, des équipements anti-émeutes et des radars, d’une valeur de 60 millions d’euros pour contenir la migration irrégulière.


Les autorités marocaines insistent sur le fait qu’elles font tout leur possible pour faire face à la vague migratoire exceptionnelle illustrée dernièrement par le violent assaut massif de la clôture de Ceuta par quelque 800 migrants qui ont tenté de traverser la frontière usant de jets d’excréments et de la chaux vive, et même des cocktails Molotov.


José Ignacio Landaluce, maire d’Algésiras, a d’ailleurs affirmé que sa ville est « en train de devenir le nouveau Lampedusa », faisant référence à l’île italienne proche des côtes tunisiennes et libyennes devenue symbole du désastre humanitaire en Méditerranée.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter