Nationale

#TITRE

386

Les panarabistes algériens annoncent

Un meeting prochainement contre l’invasion de la Libye

3 septembre 2016 | 19:21
Djamel Zerrouk

La Comité algérien de soutien avec les peuples de Syrie et du Yémen, « victimes tous deux d’une des agressions ‘’atlantistes’’ des plus sanguinaires qu’ait subie la nation arabe », réitère son engagement à « défendre les causes justes » de par le monde arabo-musulman, tout en annonçant une action de solidarité avec la Libye.

« Nous sommes solidaires de la République arabe de Syrie, de la République yéménite et de la Libye. Nous continuerons à dénoncer les exactions des groupes terroristes qui sévissent en Syrie sœur et l’agression contre le peuple martyr au Yémen, ainsi que le projet macabre de l’atomisation de notre très chère Libye sœur », a indiqué Djamel Benabdeslam, président du Front de l’Algérie nouvelle et un des dirigeants du comité.

L’animateur de cette ONG algérienne qui a organisé plusieurs meetings de solidarité avec ces pays arabes, a insisté sur le fait que la charte de ce collectif non gouvernemental qui regroupe des intellectuels, des avocats, des journalistes et autres écrivains et hommes de culture, « est en conformité totale avec la vision de la diplomatie algérienne ».

« Nous agissons en tant que nationalistes et novembristes, imbus des valeurs de notre glorieuse Révolution du 1er novembre 1954. N’oublions pas que notre pays a toujours été du côté des causes justes, tant au niveau arabe qu’au niveau africain, asiatique ou latino-américain », a tenu à rappeler M. Benabdeslam, lors du forum du quotidien Al Wassat, organisé mercredi dernier au siège du journal.

Lui emboîtant le pas, deux membres du bureau du comité, un officier de l’ANP en retraite et un ancien membre de l’ALN, ont voulu insister sur les principes cardinaux de la diplomatie algérienne, rappelant la vision « intangible », pour ce qui est notamment de la nation arabe et du monde musulman.

Notre pays, relèvent-ils, demeure l’un des rares Etats à refuser catégoriquement une quelconque compromission dans des conflits contre certains pays frères.

« La position de l’Algérie envers la Syrie, le Yémen et la Libye demeure claire. C’est celle de chercher les voies et moyens de parvenir à la paix et de défendre l’intégrité de ces Etats.

C’est cela notre vision au sein du comité de soutien à nos frères arabes, qui subissent aujourd’hui des agressions jamais connues dans l’histoire de notre nation arabe », a indiqué Djamel Benabdeslam. Et de rappeler qu’une coalition d’une centaine de pays, « coachés » par l’impérialisme et le sionisme, veut à tout prix rayer la Syrie sœur de la carte.

« La République arabe de Syrie résiste, et sa résistance est celle de l’Algérie qui a connu durant la décennie noire le même type de terrorisme », a-t-il souligné, appelant toutes les forces vives à se mettre du côté de la résistance arabe et à soutenir la cause palestinienne.

Le président du FAN a signalé dans ce sillage le « renforcement des structures » de la « Ligue de la Nation arabe « , une ONG se voulant une alternative à la Ligue arabe, créée en 2013 à Damas et installée depuis le mois d’août à Beyrouth. Djamel Benabdeslam a, par ailleurs, informé de la tenue, « très prochainement », d’un meeting de soutien avec le peuple libyen.

« Nous avons été approchés par les nationalistes libyens, authentiques défenseurs de ce pays frère, qui ne sont alignés ni sur Paris, ni sur Washington, ni sur Ryad ou Doha. Ils nous demandent de les aider à dénoncer les velléités de l’OTAN à démembrer notre chère Libye », a-t-il indiqué.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter