Santé

#TITRE

309

Un livre blanc pour la prise en charge de l’asthme et de l’allergie

22 mai 2017 | 19:55
Rédaction JI

La Société algérienne d’asthmologie, d’allergologie et d’immunologie clinique proposera aux pouvoirs publics un livre blanc ashtme-allergie contenant un programme national triennal pour une meilleure prise en charge de ces pathologies, a annoncé à Alger son président, le Pr Habib Douagui.

Le professeur Duagui a déclaré que cette initiative constituera la première recommandation de cette rencontre, précisant que la démarche ressemble au Plan quinquennal anti-cancer initié par le président de la République.

Visant à mieux diagnostiquer, traiter et prévenir ces deux pathologies, le Plan ashtme-allergie contiendra entre 10 et 15 propositions puisées des recommandations internationales actualisées (2016), lesquelles ont notamment insisté sur l’aspect du contrôle, a-t-il expliqué, notant que ces maladies constituent la 4éme préoccupation de santé publique pour l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

Se référant à des enquêtes internationales auxquelles l’Algérie a pris part, le spécialiste informe que l’asthme touche 4% de la population algérienne adulte et 8 % de la frange des enfants alors que la rhinite allergique en affecte 20 %.

Le Pr Douagui, également président de la Société africaine d’asthmologie, d’allergologie et d’immunologie clinique, a ajouté qu’il s’agira de mettre en application ces recommandations, tout en n’omettant pas que les conditions socio-économiques et de couverture médicale en Algérie sont complètement différentes de celles des pays du nord et de l’est de la Méditerranée.

« Certes nous sommes bien au-dessus des pays subsahariens mais pour autant, nous ne pouvons pas nous permettre d’acquérir tous les médicaments modernes très coûteux, ce qui incite à une réflexion à faire à ce sujet, a-t-il observé, citant l’exemple des coûts des traitements destinés aux cancéreux lesquels ont été multipliés par 8 en l’espace de 8 ans .

Déplorant l’existence d’un seul centre à l’échelle nationale ( le CHU de Beni-Messous d’Alger) prenant en charge des affections liées à l’asthme et à l’allergie, il a appelé à multiplier ces structures dans les principales régions du pays ainsi qu’à une sensibilisation de tous sur l’importance de ces maladies.

Abordant le contenu de cette rencontre de trois jours, il a souligné que le but essentiel est d’assurer aux médecins algériens, généralistes et spécialistes, une formation médicale de qualité, qui sera dispensée par des conférenciers euro-africains de renoms sur des thématiques d’actualité.

Il a tenu à noter, à ce propos, que l’allergologie est un domaine très vaste autour duquel gravitent diverses spécialités, comme la médecine générale, la pédiatrie, la pneumologie, la médecine du travail, l’ORL, l’ophtalmologie, l’immunologie, l’anesthésie-réanimation, etc.

La mucoviscidose constituera la seconde thématique de ce congrès alors que des sessions seront consacrées aux bronchiolites, aux dermatites et les urticaires enfantines, aux bronchites chroniques, aux allergies médicamenteuses, aux dermatoses professionnelles ainsi qu’aux piqûres d’insectes, à l’origine de dangereuses et parfois mortelles allergies.

S’agissant de cette problématique, le Pr Douagui a tenu à rappeler que pas moins de 1500 piqûres de scorpions sont enregistrées annuellement en Algérie, essentiellement dans les régions du sud pays, entraînant plusieurs dizaines de décès.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter