Nationale

#TITRE

306

Un front africain contre le terrorisme

14 mai 2017 | 20:07
Sofiane Abi

Les responsables des forces de police africaines seront, dès aujourd’hui, en réunion à Alger à l’occasion de la 1re assemblée générale du mécanisme de coopération policière africaine (AFRIPOL), avec pour objectif de mettre en marche la locomotive policière africaine pour lutter contre le terrorisme, en particulier, et le crime organisé, en général.

Après avoir visité, hier, le siège d’AFRIPOL à Alger, les chefs des polices africaines dont le général-major, directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Abdelghani Hamel, désigneront aujourd’hui les nouveaux membres du comité directeur d’AFRIPOL.

Aussi, et en présence des représentants et des responsables des institutions policières internationales, Europol et Interpol, les chefs de police africains, réunis autour d’Afripol, vont définir les cadres généraux de coopération pour les institutions de police au niveau national, régional, continental et international.

Outre l’étude et l’adoption des projets de règlement intérieur de l’assemblée générale et du comité directeur, les chefs de police africains pourront, désormais, mieux coopérer en matière de sécurité et de renseignements sur le crime organisé et le terrorisme en Afrique.

L’organisateur de cet important événement et initiateur d’Afripol, en l’occurrence la Direction générale de la Sûreté nationale, avec la participation de la commission de l’Union africaine, accorde un grand intérêt à cette première assemblée générale d’Afripol, à partir de la connaissance parfaite et de l’expérience acquise dans le domaine de la lutte contre le terrorisme par la Police algérienne, réputée dans le monde.

C’est grâce à cette expérience de la Police algérienne, reconnue hier (lors de la visite du siège d’Afripol à Ben Aknoun) par les responsables de la Commission de l’Union africaine et des Polices africaines, qu’Alger a pu voir le siège d’Afripol installé en Algérie. Une sorte de reconnaissance des Polices africaines envers la Police algérienne qui a su faire face au terrorisme durant la décennie noire.

« L’Algérie est la locomotive de la lutte antiterroriste en Afrique »

Un front africain contre le terrorisme et le crime organisé, c’est tout le sens de cette première assemblée générale d’Afripol. Le lancement officiel d’Afripol à Alger est désormais fait. La capitale algérienne traitera, dès aujourd’hui, des affaires liées au terrorisme avec les échanges des renseignements hautement sensibles entre Polices africaines.

Une reconnaissance envers les policiers algériens pour leur sacrifice pendant de longues années et qui ont très bien compris ce qu’est le terrorisme. « L’Algérie est la locomotive de la lutte antiterroriste en Afrique », a indiqué hier le directeur de la Commission de l’Union africaine lors de sa tournée au siège d’Afripol à Alger. Il a ajouté : « Le continent africain doit jouer son rôle, défendre sa stabilité et participer à la sécurité mondiale ».

Les mots du responsable de la Commission de l’Union africaine témoignent du grand respect que vouent les polices africaines à leur homologue algérienne. Par ailleurs, la tenue de cette assemblée générale marquera l’institution effective d’AFRIPOL après l’adoption de ses statuts par les chefs d’Etat et de gouvernement, lors de la 28e session ordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine tenue à Addis-Abeba les 30 et 31 janvier 2017, ce qui va permettre de donner un véritable accélérateur pour les Polices africaines en matière de lutte contre l’instabilité en Afrique.

Pour beaucoup d’analystes, la police algérienne est devenue une référence internationale en matière de lutte contre le terrorisme et le crime transfrontalier. Faisant face aux menaces induites par l’instabilité en Libye et au Mali, l’Algérie a déployé une véritable task force pour sécuriser ses frontières et faire face aux menaces terroristes, notamment depuis l’attaque du complexe gazier de Tiguentourine en janvier 2013.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter