Articles similaires

Nationale

#TITRE

278

Un forum pour la promotion du tourisme saharien

11 avril 2018 | 00:49
Tourisme Aziza Mehdid

Il est incontestable de dire que l’Algérie pourrait être un pays leader en tourisme saharien, eu égards aux grandes potentialités qu’elle recèle, notamment dans le grand Sud. Néanmoins et faute d’une stratégie bien réfléchie et étudiée, le gouvernement tourne en rond et ne semble pas trouver la bonne solution.

Ce sont les associations locales activant dans le domaine du tourisme saharien, et conscientes de son importance, qui décident de s’impliquer et d’aller vers les autorités en vue de coordonner et organiser des manifestations pour promouvoir ce secteur. C’est dans cette optique que l’association « Forum Atakor- Tamanrasset » prévoit d’organiser le premier Forum international pour la promotion de la culture et du tourisme sahariens du, 18 au 21 avril à Tamanrasset. C’est ce qu’a déclaré hier le président de l’association Forum Atakor, Mohamed Zounga, lors d’une conférence de presse pour informer sur cette manifestation qui se tiendra sous le haut patronage du ministre du Tourisme et de l’Artisanat et de celui de la Culture. Il est prévu, explique le conférencier, un village patrimonial à Issedkane, où vont se rencontrer plusieurs tribus d’El Ahaggar pour faire connaître l’héritage culturel local. Des journées d’étude seront aussi au menu afin de dresser un bilan sur le tourisme et la culture sahariens et examiner les perspectives de ce secteur en présence des responsables locaux, ajoute-t-il. A propos du bilan de la saison touristique précédente, Zounga a estimé que le tourisme saharien dans notre pays commence à reprendre graduellement son activité, enregistrant entre fin 2017 et début 2018 environ 600 touristes algériens après une « rupture totale » qui a duré des années. Selon lui, ce sont des facteurs liés à l’insécurité et à l’instabilité que connaissent les pays limitrophes (Libye, Mali, Niger) qui sont à l’origine de ces « représailles ».

Ajoutant que le gouvernement porte un grand intérêt pour ce secteur en commençant par assurer la sécurité totale tout au long des frontières, ce qui permettra de relancer le tourisme saharien et d’en faire un des leviers de l’économie nationale. Parmi les mesures visant à faciliter l’octroi du visa aux touristes étrangers, l’intervenant a relevé que les autorités en ont revu les délais en délivrant les visas en 48 heures.

Zounga a, par ailleurs, souligné la nécessité d’entreprendre une démarche globale impliquant tous les secteurs concernés pour qu’ils travaillent en synergie afin de faire émerger ce secteur et renouer avec l’époque floissante des années soixante-dix. Car il s’agit, d’après lui, de développer un cadre idoine englobant la construction des infrastructures nécessaires pour accueillir les touristes, la promotion de l’artisanat et de la culture sahariens, mais aussi de garantir la sécurité des personnes et les libertés individuelles

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter