Nationale

#TITRE

688

Un bac nouveau look en 2017

24 juin 2016 | 22:27
Lynda Louifi


L’organisation de l’examen du baccalauréat verra, à partir de l’année prochaine, des changements radicaux‚ a annoncé le ministère de l’Education nationale.


Les fuites de sujets qui ont entaché le bac 2016 a poussé le département de Benghebrit à aller vers des changements dans son organisation à partir de l’année prochaine. Le ministère tente de confirmer sa volonté de mettre en échec toute tentative criminelle ciblant le baccalauréat ou toute autre épreuve.


« Dès l’année prochaine seront mis en œuvre des changements radicaux dans l’organisation de l’examen du baccalauréat, changements qui seront en phase avec les évolutions pédagogiques et technologiques », a indiqué le ministère de l’Education nationale dans un communiqué.


Le ministère a affirmé « sa volonté de poursuivre les actions pour mettre en échec toute entreprise criminelle ciblant le baccalauréat ou toute autre épreuve, car la fraude ne peut et ne doit être acceptée dans un pays qui a tout donné dans son histoire pour la dignité de ses enfants ». Le ministère a tenu à rendre hommage à tous ceux qui, grâce à leurs efforts, ont fait de l’examen partiel du baccalauréat, organisé du 19 au 23 juin, une « réussite ».


L’hommage s’adresse aux élèves, aux enseignants, au personnel d’encadrement et à tous les membres de la communauté éducative qui, « malgré toutes les tentatives de déstabilisation, ont su faire preuve d’un sens de la responsabilité élevé ».
Il s’adresse aussi à tous les corps constitués de sécurité dont


« l’abnégation a permis d’assurer la sérénité nécessaire durant le déroulement des examens ». La difficile situation vécue par les élèves, la communauté éducative et toute la société lors de l’examen du baccalauréat de mai 2016 « a rendu nécessaire que des sacrifices puissent être faits pour nos enfants, afin de leur permettre de passer l’examen dans un climat serein et apaisé, tout en veillant à assurer, scrupuleusement, une réussite par le mérite et une égalité des chances pour tous », a souligné le ministère.


« La mesure d’allégement aléatoire et temporaire du flux des réseaux électroniques, rendue nécessaire, était exceptionnelle durant l’examen partiel du baccalauréat », a indiqué le communiqué.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter