Nationale

#TITRE

422

Un Ramadhan pas comme les autres

8 juin 2016 | 19:10
Aissa HADJ DAOUD

A Ghardaïa, compte tenu de la flambée spectaculaire des prix des produits de large consommation, le mois sacré de Ramadhan de cette année semble être très différent des autres années.

Malgré tout, la demande de produits alimentaires en ce début du mois sacré connaît une forte croissance et le budget des ménages explose.

Les grossistes de la ville font étalage de produits les plus demandés à l’occasion. Le budget alimentaire des ménages pendant le mois de Ramadhan connaît une hausse substantielle.

Les jeûneurs dépensent sans compter, notamment pour l’achat de produits de consommation comme les viandes rouges et blanches, les dattes, la Z’labia, le miel, le sucre, les produits laitiers, les jus, etc... qui composent l’essentiel de cette consommation.

En amont de la chaîne de distribution alimentaire, les grossistes de la ville de Ghardaïa et de ses alentours, les commerçants garnissent leurs rayons et étals de produits les plus demandés pendant ce mois. Ils s’approvisionnent auprès des grands fournisseurs pour pouvoir répondre aux besoins croissants des ménages, pendant le Ramadhan.

Les petits commerces pullulent aussi au niveau de plusieurs quartiers avec les vendeurs de Z’labia et autres pâtisseries. Pour ces grossistes du chef-lieu de wilaya, le mois de Ramadhan est aussi l’occasion d’un intense marketing visant à susciter l’intérêt et le désir du consommateur en lui proposant divers produits.

Ces derniers font étalage de leurs produits les plus demandés pendant ce mois, comme les viandes blanches et rouges, les dattes, le lait et ses dérivés, toutes sortes d’épices… . « Les grossistes connaissent une grande fréquentation pendant le mois de Ramadhan.

Cela tient du fait que nous arrivons à répondre aux besoins de la clientèle en matière de consommation », indique le propriétaire d’un commerce de gros (sans évoquer les aspects tels que qualité des produits, l’hygiène et le respect de la législation et des pratiques commerciales).

A l’origine de cet engouement, il y a aussi les promotions proposées par certains grossistes à l’occasion de ce mois, qui lui permettent de générer des bénéfices substantiels.

« La dynamique enregistrée pendant le mois de Ramadhan se traduit par la quantité des produits vendus, notamment les produits alimentaires, et par une nette amélioration du chiffre d’affaires réalisé », confirme un grossiste. En revanche, bon nombre de petits commerçants de Ghardaïa se plaignent du tassement du commerce illicite.

Les marchés connaissent généralement une affluence inouïe pendant le mois sacré. Mais pour cette année, il y a eu un tassement sans précédent de vente par de faux commerçants installés confortablement à la place andalouse, portant atteinte aux commerçants légaux.

Cependant, il convient aussi de noter la grande gêne du Croissant-Rouge de Ghardaïa, qui, faute de moyens financiers suffisants, n’arrive pas cette année à servir le f’tour à tous les démunis et les voyageurs transitant par Ghardaïa. Seuls les centres du C-RA, de Guerrara et de Zelfana ont pu tant bien que mal à assurer un léger F’tour aux démunis et aux passagers transitant par ces deux contrées.

A l’origine de cette crise pour le moins inattendue, Madame Benhabilès, n’a pas pu accorder un budget approprié, habituellement alloué pour la grande commune mère, du chef-lieu de la Wilaya de Ghardaïa, qui avait pourtant pour habitude de servir pas moins de 500 repas/jour... .Un geste que regrette Monsieur Belhadj Bafouloulou, président du Croissant-Rouge de Ghardaïa. Il comptait aussi sur l’aide de la wilaya pour le soutien de son budget.

Compte tenu de cette situation pour le moins très contraignante M. Bafouloulou tient à lancer un appel solennel en direction des instances concernées et des bienfaiteurs habituels qui ont toujours brillé par leur présence dans de telles circonstances pour faire encore preuve de solidarité. Faute de quoi, le Croissant-Rouge de Ghardaïa, ne ressortira plus jamais ses marmites pour assurer aux jeûneurs démunis et aux voyageurs des repas durant les mois de Ramadhan prochain.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter