Nationale

#TITRE

491

Un Algérien blessé dans l’attentat d’Istanbul

29 juin 2016 | 18:53
Sofiane Abi

La Turquie est, comme le nombre des attentats qui y sont perpétrés, le prouvent, dans le collimateur de Daech, même si cette organisation terroriste n’y a jamais revendiqué des attentats.

Trois kamikazes se sont fait exploser mardi à l’entrée de l’aéroport international Atatürk d’Istanbul après avoir ouvert le feu dans le hall des départs, tuant au moins 41 personnes et en blessant près de 239, ont annoncé hier les autorités turques.

D’après les medias turcs, parmi les étrangers on compte cinq ressortissants de l’Arabie saoudite, deux Irakiens, des citoyens de l’Ouzbékistan, des Ukrainiens, des Iraniens, des Jordaniens, des Coréens et des Tunisiens. Cet attentat n’avait pas été revendiqué hier, mais les premiers indices impliquent Daech, a déclaré tard dans la nuit le Premier ministre turc, Binali Yildirim. L’attaque a débuté vers 21h50 (18h50 GMT). Les trois kamikazes sont arrivés en taxi à l’aéroport.

« Les premiers indices montrent que chacun des trois kamikazes s’est fait exploser après avoir ouvert le feu », a précisé M. Yildirim. Pourtant prompt à revendiquer ses attentats, Daech n’avait pas réagi hier à l’attentat d’Istanbul qui a des similitudes avec l’attaque de Bruxelles. L’attentat d’Istanbul prouve que le terrorisme n’épargne aucun pays.

Attaquéen Irak où il a perdu il y a quelques jours Falloudja, Daech, combattu en Syrie, tente de se déployer cette fois en direction de la Turquie et de la Jordanie. Il a revendiqué il y a quelques jours l’attentat suicide contre l’armée jordanienne, qui avait fait sept morts et 13 blessés mardi à la frontière syrienne, selon l’agence Amaq liée à cette organisation.

Dans un communiqué mis en ligne sur Internet, le groupe, qui cite une source non identifiée, a indiqué que l’attaque suicide contre « la base jordano-américaine de Rokbane en Jordanie a été menée par un élément de Daech ». Cet attentat à la voiture piégée avait été perpétré contre un poste des garde-frontières jordaniens, destiné officiellement à accueillir les réfugiés syriens fuyant la guerre dans leur pays.

Daech, qui perd des territoires en Syrie et en Irak, tente de gagner un nouvel espace et d’ « enrôler » de nouveaux extrémistes en élargissant son action dans la région. La stratégie de Daech est d’éparpiller les efforts de la communauté internationale jusque-là concentrés essentiellement en Syrie et en Irak. Daech, qui tente de faire croire qu’il existe militairement partout dans le monde, cherche à aider ses éléments en Syrie et en Irak. Il s’agit d’une tentative d’obtenir la réduction des effectifs des militaires de la communauté internationale engagés contre Daech en Syrie et en Irak.

C’est un Daech désemparé qui envoie ses éléments perpétrer des attentats dans des pays de la région. L’Algérie a condamné avec force, par la voix du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, l’attentat perpétré mardi à l’aéroport Atatürk d’Istanbul, estimant que l’escalade terroriste en Turquie et ailleurs interpelle l’ensemble des pays sur l’urgence de coordonner leurs actions dans la lutte contre le terrorisme.

« Nous condamnons avec force le triple attentat terroriste qui a frappé l’aéroport d’Istanbul et présentons nos condoléances aux familles des victimes et exprimons notre solidarité avec le peuple et le gouvernement turcs ainsi qu’avec les pays dont des ressortissants innocents sont tombés lors de cette abominable attaque », a indiqué hier Abdelaziz Benali Cherif dans des propos l’APS.

« L’escalade terroriste en Turquie comme ailleurs interpelle l’ensemble des pays et acteurs internationaux sur la nécessité et l’urgence de coordonner davantage leurs actions et d’évoluer en rangs serrés pour faire face au terrorisme qui fait peser une menace sérieuse sur la quiétude des populations et sur la paix et la stabilité dans différentes régions du monde », a souligné M. Benali Cherif.

Un ressortissant algérien a été légèrement blessé dans l’attentat terroriste qui a frappé mardi soir l’aéroport Atatürk d’Istanbul, a indiqué mercredi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali Cherif. « Le nommé Belhassos Khaled né le 06/06/1994 à Tiaret, a été légèrement blessé dans l’attentat terroriste qui a frappé hier l’aéroport Atatürk d’Istanbul. », d’après M. Benali Cherif .

La victime « souffre de simples étourdissements et ses jours ne sont pas en danger d’après ses médecins traitants », a précisé le porte-parole. Le consulat général d’Algérie à Istanbul « qui suit de près la situation, est en contact permanent avec les autorités turques compétentes », a-t-il assuré.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter