Nationale

#TITRE

393

Un Aïd sous haute surveillance

23 juin 2017 | 19:04
Sofiane Abi

Environ 80 000 gendarmes seront déployés dans les 48 wilayas pour garantir une meilleure sécurité et préserver la stabilité
des frontières, à deux jours de l’Aïd El Fitr.

Le Commandement de la Gendarmerie nationale a pris une batterie de mesures pour assurer une bonne couverture sécuritaire pour les citoyens à l’occasion de l’Aïd El Fitr, rapporte un communiqué de ce corps de sécurité. Pas moins de 80 000 gendarmes sont déployés au niveau du territoire national, notamment aux frontières et sur les routes y compris l’autoroute Est-ouest.

L’arrivée de l’Aïd El Fitr qui coïncide avec la fin du Ramadhan a drainé une grande foule devant les magasins et autres centres commerciaux, cela sans compter le grand flux d’automobilistes sur les routes en pareille période.

Devant cette situation, le Commandement de la Gendarmerie nationale a décidé de mettre en place un dispositif sécuritaire spécial « Aïd El Fitr ». L’objectif est d’assurer une bonne couverture sécuritaire, non seulement dans les zones rurales et subrurales, mais également au niveau des frontières qui regorgent de risques lors d’un pareil événement religieux.

Dans le communiqué, la Gendarmerie annonce une grande mobilisation de ses troupes dans plusieurs lieux prisés par les citoyens. Le dispositif comprend plusieurs mesures, à commencer par le renforcement des patrouilles mobiles et pédestres dans les différentation endroits qui connaissent une grande fréquentation par les citoyens.

Devant les mosquées, les centres commerciaux, au niveau des places publiques, dans les sites touristiques et les lieux de détente tels que les forêts, la présence des gendarmes sera plus importante afin de sécuriser les estivants et les citoyens qui affluent en masse vers ces endroits avant, pendant et après l’Aïd.

On indique également que les effectifs opérationnels de la Gendarmerie dans les 48 wilayas ont été renforcés à l’occasion de l’Aïd. Aussi, la Gendarmerie a renforcé sa présence et ses patrouilles mobiles ainsi que la surveillance au niveau des frontières.

Des frontières qui connaissent des problèmes d’ordre sécuritaire depuis plusieurs années avec l’émergence du trafic de drogue, d’armes et beaucoup plus avec les tentatives d’incursion de terroristes affiliés aux deux principales organisations criminelles, Aqmi et Mujao.

Pour éviter toute mauvaise surprise, ordre a été donné aux Gardes-frontières (GGF) pour tirer sur tout ce qui bouge en cas de danger. Par ailleurs, les routes nationales seront elles aussi investies par les gendarmes, et ce, d’une manière plus importante et plus renforcée.

Multiplication des radars, et des barrages et renforcement des patrouilles mobiles, telles sont les mesures prises pour sécuriser les automobilistes et éviter les accidents de la circulation. Pour assurer une meilleure sécurité sur les routes, la Gendarmerie a fait appel aux escadrons de sécurité routière (ESR) qui sont mobilisés sur les routes avec des milliers de motards déjà sur le terrain.

D’autre part, elle a indiqué que ses unités d’intervention sont sur le qui-vive en cas de menace qui pourrait surgir pendant l’Aïd ou après, ainsi que les gendarmes d’élite tels que le GIR, la SSI et le DSP en cas d’incursion terroriste au niveau des frontières ou même à l’intérieur du pays. Enfin, la Gendarmerie invite les citoyens à coopérer dans le cas d’une menace ou d’un danger en appelant au numéro vert « 10 55 » qui reste mobilisé 24h/24 et 7j/7.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

  

Facebook

Twitter