Culture

#TITRE

499

Un 26 août 1558 à Mostaganem

27 août 2016 | 19:27
R. C

Les habitants de Mostaganem commémoreront, ce vendredi 26 août, la grande bataille de Mazagran que leurs ancêtres ont mené contre les envahisseurs espagnols, le 26 août 1558, leur infligeant une défaite cinglante.

Avant la bataille de Mazagran, Mostaganem se trouve sous influence espagnole en vertu d’un accord signé le 26 mai 1511. Ses habitants ont préféré reconnaître le protectorat et payer le tribut afin d’éviter de se retrouver sous occupation des Espagnols, entrés au port de Mers El-Kebir en 1505, à Oran en 1509 et à Bejaïa en 1510.

Après les campagnes menées par Hassan Pacha, fils de Kheïreddine Barberousse, contre les Espagnols afin d’empêcher leur progression dans le pays, à compter de 1547, les habitants de Mostaganem ont décidé de s’affranchir de l’accord humiliant en question, provoquant ainsi le courroux des Espagnols qui ont entrepris d’assiéger la ville durant trois jours afin de l’occuper. Cette entreprise s’est soldée par un échec cuisant et Mostaganem est restée une citadelle imprenable, grâce au courage de ses habitants et les renforts qui leur parviennent d’Alger et de Tlemcen.

Dans ce contexte, le 20 août 1558, le gouverneur espagnol d’Oran, le Comte De Alcaudete a décidé de lever une grande armée forte de 12.000 hommes pour conquérir la ville de Mostaganem, et ce, après l’accord du conseil de guerre du royaume de Castille, selon les archives espagnoles.

Les troupes espagnoles se sont dirigées vers la ville de Mostaganem par terre et par mer, aidées en cela par quelques mercenaires autochtones, elles sont arrivées le 22 Août 1558 à proximité de la ville de Mazagran que les soldats ont occupé sans résistance.

Selon l’historien algérien Yahia Bouaziz, le jour suivant, l’armée espagnole a assiégé la ville de Mostaganem, mais elle a rencontré une forte résistance de la part des habitants de Mostaganem, jusqu’à l’arrivée de Hassan Pacha à la tête d’une armée de 15.000 soldats avec l’aide de combattants et de cavaliers de Mostaganem, de Mascara et Relizane, rapporte l’Agence presse service d’Algérie.

L’armée venue à la rescousse des Mostaganémois a encerclé alors à son tour les Espagnols. Ces derniers ont tenté de fuir vers la région de Mazagran, à l’Ouest de Mostaganem, le 26 août 1558. Un grand nombre de soldats espagnols sera tué ou blessé et quelque 6.000 soldats seront faits prisonniers. Hassan Pacha les a évacués vers Alger, selon des sources espagnoles.

Le Comte De Alcaudete, qui a gouverné Oran pendant 24 ans, est mort dans cette bataille. Une bataille immortalisée par le poète Sidi Lakhdar Benkhlouf dans son poème épique L’histoire de Mazagran est connue.

Don Martin , le fils du Comte De Alcaudete sera, à son tour, fait prisonnier. A l’issue de la défaite de leur armée, les Espagnols d’Oran ont vécu dans la peur et la terreur dans l’enceinte de la ville, ne pouvant même pas se déplacer vers la zone de Mers El-Kebir qui est également sous occupation espagnole.

De nombreux combattants de Mostaganem et de sa région sont tombés au champ d’honneur durant cette bataille mémorable restée comme un os en travers de la gorge des Espagnols qui ont essayé à plusieurs reprises de la conquérir, en vain. Les habitants de Mostaganem commémorent cette bataille par l’organisation de plusieurs activités, notamment une rencontre historique sur cette véritable odyssée.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter