Articles similaires

Nationale

#TITRE

689

UNPA : Plaidoyer pour le soutien du produit agricole du Sud

6 février 2019 | 23:01

Le grand sud algérien, qui recèle dans sa partie souterraine d’innombrables gisements de richesses naturelles, offre également d’immenses surfaces pour en faire un paradis sur terre. Une tendance dont nombre d’investisseurs agricoles algériens semblent prendre conscience et relèvent le défi en produisant des fruits légumes de très bonne qualité.

Ce qui n’es pas passé inaperçu pour les organisations professionnelles qui ne cessent de plaider pour l’encouragement de ces investisseurs. C’est le cas de l’Union nationale des paysans algériens (UNPA), dont le président, Mohamed Alioui, a appelé avant-hier à Blida au soutien des produits agricoles issus du Sud, à même d’assurer leur disponibilité à un prix abordable dans les willayas du Nord.

Rappelant la bonne qualité de ces produits Alioui souligne, en marge du Salon national des agrumes, l’impératif d’amender le décret de 2004 relatif au soutien des produits agricoles et agroalimentaires provenant du sud du pays pour être commercialisés au Nord, ainsi que des produits du Nord destinés au Sud.

Selon le secrétaire général de l’UNPA, une telle procédure est susceptible de contribuer à la baisse des prix des produits des wilayas du Sud pour être vendus à des prix abordables et faire bénéficier la population du Nord de fruits et légumes très prisés.

Citant, à titre indicatif, « la qualité supérieure des produits agricoles des wilayas d’Adrar et d’El Oued », Alioui a estimé que l’Etat mise sur ces deux régions pour révolutionner le niveau et la qualité de la production agricole nationale.

Sur le foncier agricole, il a indiqué qu’il s’agit d’une ligne rouge à ne pas franchir. Une vision réitérée suite aux plaintes d’un producteur local d’agrumes, qui s’est indigné qu’une partie de son exploitation agricole, sise à Oued Djer (ouest de Blida), a été utilisée pour des réalisations relevant du secteur des travaux publics.

Et de préciser : « La préservation des terres agricoles est garante de la sécurité alimentaire nationale », rejetant catégoriquement « toute pratique agressant des terres agricoles en vue de réaliser des projets de logements ou de routes ».

Il a donc recommandé au plaignant de se rapprocher des autorités locales concernées en vue de trouver une solution à cette situation « inadmissible », selon son expression, même s’il s’agit d’intérêt public.

Sur un autre plan, le secrétaire général de l’Union nationale des paysans algériens s’est félicité de l’importance de la production d’agrumes dans la wilaya de Blida, considérée comme leader national en termes de production d’agrumes et d’arbres fruitiers.

Faisant le tour des différents stands des exposants présents à cette foire des agrumes, le SG de l’UNPA a souligné qu’elle constitue une opportunité pour tisser des liens avec les opérateurs économiques, dans la perspective de décrocher des accords pour l’exportation du produit agricole, ou même son exploitation en interne dans l’industrie de transformation agroalimentaire, fort réputée dans la wilaya.

La production d’agrumes devrait dépasser quatre millions de quintaux pour cette année à Blida, d’après la déclaration du directeur des services agricoles, Mokhtar Belaid, en marge de ce Salon.

Cette production, rappelons-le, est en hausse comparativement à celle de la campagne précédente, estimée à 3,3 millions de qx.

Il convient de signaler que le verger agrumicole de la wilaya, concentré en grande partie dans la commune de Oued El Alleug, Mouzaïa, Chebli et Boufarik, est actuellement estimé à 18 000 ha, contre 12 480 ha en 2000.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter