Articles similaires

Nationale

#TITRE

230

Transcription de tamazight : Ghoulamalah jette un pavé

15 janvier 2019 | 21:44
Ghlamallah Saïd Tissegouine

Le président du Haut Conseil Islamique (HCI) Bouabdellah Ghlamallah vient de jeter un pavé dans la marre en déconseillant la transcription du Tamazight en latin car celui-ci est la langue du "dominant".

Il a mis en avant l’argument du refus de toute dominance d’autant plus que cette langue est celle du colonisateur.

S’exprimant depuis Tizi Ouzou, il a plaidé en faveur de la transcription de Tamazight en caractères arabes sans manquer de souligner que le caractère latin qui est présenté comme "dominant" dans la transcription de la langue amazighe ne devrait jamais être un fait accompli pour les Algériens.

Le Président du HCI a grandement plaidé à l’occasion de la conférence régionale, tenue dans l’espace de la maison de la culture Mouloud Mammeri, autour du thème « Manuscrits, communication et culture au pays des Z’wawa » à ce que la transcription de tamazight soit fait avec les lettres arabes.

Le Dr Abdellah Ghoulamallah, devant une assistance nombreuse, ira jusqu’à qualifier de « tyrans » ceux qui appellent à la transcription de tamazight en alphabet latin. « Si c’est pour utiliser encore l’alphabet latin, on aurait dû alors laisser l’Algérie sous domination », a-t-il clamé.

Plus loin, le Président du HCI tentera de mettre en exergue les rôles majeurs de la langue arabe et le coran dans la société algérienne. Pour Ghoulamallah, ce n’est que naturel que les amazighs s’identifient comme « Arabes » car c’est le coran qui les a arabisés. C’est dans ce sens qu’il citera Abdelhamid Ben Badis, le fondateur de l’association des Ulémas : « Je suis Amazigh mais l’islam m’a arabisé ».

Le conférencier mettra un accent particulier sur l’unité du peuple algérien. Dans ce cadre précis, le Président du HCI dira que le peuple algérien partage la même religion, la même culture et la même langue, en l’occurrence l’arabe ». Notons enfin qu’ils ont été nombreux les observateurs à qualifier les propos de Ghoulamallah « d’intempestifs ».

De son côté, le président du Haut Conseil à la langue arabe Salah Belaid a lui aussi défendu l’option du caractère arabe pour la transcription du Tamazight comme l’"avaient fait nos aïeux dans leurs manuels".

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter