Santé & Bien-être

#TITRE

940

Tizi Ouzou : Un patient meurt par négligence médicale

26 juillet 2019 | 02:56
De notre bureau, Saïd Tissegouine

Les citoyens de la wilaya de Tizi Ouzou sont sous le choc suite au décès survenu mercredi au CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou d’un patient de 29 ans suite à une négligence médicale.
Ce ne sont pas les équipes médicales du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou qui sont responsables de cette négligence médicale mais les responsables du CPMC du CHU Mustapha-Bacha d’Alger et, indirectement, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. En effet, le défunt, Arezki Maza, originaire de Sidi Aïch (Béjaïa), était hospitalisé au service d’hématologie du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou depuis le 15 mai 2017. Ses médecins traitants, après des examens approfondis, ont recommandé sa prise en charge d’aphasie médullaire nécessitant un traitement symptomatique, des transfusions des CG de concentré plaquettaires journaliers. Comme solution définitive, les médecins du même service d’hématologie du CHU Nedir Mohamed ont déclaré : « Le patient nécessite une greffe de la cellule souche hémato poïétique, et il a comme donneur HLA compatible dans la fratrie son frère Ouahab (…) Le bilan pré-greffe est fait, on vous prie de le programmer pour l’allogreffe en urgence car son état se dégrade », conclut le rapport signé par le P H. Aït-Ali, chef de service au niveau du service hématologie du CHU Nedir-Mohamed de Tizi Ouzou. Il se trouve que ce genre d’opération ne peut être exécutée que par les services compétents du CPMC du CHU Mustapha-Bacha d’Alger. Les services du CHU Nedir-Mohamed n’ont alors cessé d’évacuer le patient vers cette structure d’Alger, sans pour autant réussir à décrocher un rendez-vous. « On ne peut pas le programmer pour l’instant », leur était-il rétorqué à chaque fois. Une fois alerté de ce cas, le député Tayeb Mokadem a saisi le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, et ce à travers la correspondance n°631/2019 du 22 juillet 2019 le priant d’intervenir auprès des responsables du CPMC du CHU Mustapha-Bacha afin qu’ils accueillent dans leur service le patient. La missive qui lui a été destinée a été complètement ignorée. De leur côté, les responsables du CHU Nedir-Mohamed de Tizi-Ouzou n’ont pas perdu et espoir. Grâce à leur ténacité, ils ont réussi à programmer leur patient pour faire l’opération au niveau des services du CPMC du CHU Mustapha-Bacha. Mais, au dernier moment, les responsables de cette structure médicale ont déprogrammé Arezki Maza pour faire passer à sa place une femme qui, et cela semble une d’évidence, a bénéficié d’un appui solide. Hélas, ce report a coûté la vie au patient âgé de seulement 29 ans. 

Arezki Maza est décédé mercredi dernier dans la soirée sur son lit d’hôpital de Tizi Ouzou et devant le regard impuissant des médecins. La nouvelle du décès d’Arezki Maza a circulé comme une traînée de poudrée. Elle a été relayée par les réseaux sociaux. Ainsi, les Algériens viennent de découvrir qu’ils ne sont pas tous égaux dans la prise en charge médicale. Notons enfin que le député Tayeb Mokadem a fait une lettre de protestation au ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière. Il faut retenir cependant que si sanction il y aura, elle doit aussi toucher le ministre.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter