Articles similaires

Nationale

#TITRE

325

Tizi Ouzou :Quatre APC toujours bloquées

26 février 2018 | 21:11
Tizi-OuzouAPC Saïd Tissegouine


Un peu plus de trois mois après la tenue des élections locales, quatre APC de la wilaya de Tizi Ouzou sont toujours en situation de blocage. Il s’agit des APC de Aïn-El-Hammam, Aït-Chaffaï, Draâ El-Mizan et Aïn Zaouia. La raison de ces blocages est naturellement la mésentente des élus issus de différentes formations politiques. A Aïn El-Hammam, même le budget primitif, au grand dam des citoyens et des fonctionnaires payés à partir du budget communal, n’a pas encore été voté. Il semblerait que le motif de ce blocage soit la collusion du FFS et du RCD qui cible le groupe MPA. Rappelons que c’est le parti d’Amara Benyounès qui a gagné cette APC en obtenant 8 sièges contre ses deux rivaux, lesquels n’ont obtenu que 11 sièges à eux deux, plus exactement 7 sièges pour le FFS et 4 sièges por le RCD. Juste après l’installation de Lyazid Ould-Taleb, issu naturellement du MPA, à la tête de l’APC, ce fut le début du blocage.


A Aït-Chaffaï aussi, où le MPA a obtenu une majorité relative avec 5 sièges, les élus du RCD et du FLN ne semblent pas donner quitus au président d’APC, Youcef Boussoualem, lequel porte les couleurs du parti d’Amara Benyounès. A Draâ El-Mizan, le président d’APC est issu du FFS et à Aïn-Zaouia, le président d’APC est issu, quant à lui, du FLN. Pour des considérations purement mercantiles, les élus concernés qui souvent ne reçoivent pas de directives dans ce sens par leurs partis politiques respectifs, sème la ce « zizanie ». Cependant, si les motivations de nos élus, qui sont d’ordre purement matérielles, n’étonnent plus personne, en revanche, on s’interroge sur l’inertie de l’administration devant à ces blocages.


Au lieu de se contenter de blâmer ces élus maladroits et égoïstes, l’administration ferait peut-être mieux de dissoudre ces APC inertielles pour les remplacer par des administrateurs, à l’exemple des ex-DEC (délégués exécutifs communaux). Après tout, l’intérêt des citoyens et des communes passe en priorité. Notons enfin que même l’APW de Tizi-Ouzou semble patauger dans les problèmes d’humeur d’un bon nombre de ses éléments. La situation économique et sociale de la wilaya de Tizi Ouzou est des plus dramatiques. Malgré cela, l’institution que préside Youcef Aouchiche tarde à convoquer sa session. En définitive, le citoyen est bien loin des promesses que les différents élus lui ont faites lors de la campagne électorale.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter