Regionale

#TITRE

1063

Tizi Ouzou : Brève cérémonie à M’douha

19 mai 2017 | 21:19
S. T.

La Journée nationale de l’étudiant algérien a été marquée hier, à Tizi Ouzou, par une brève cérémonie laquelle s’est déroulée au cimetière de M’douha. Et seuls les officiels, à leur tête, Mohamed Bouderbali, ont célébré avec respect et solennité cette date très marquante de notre histoire. La cérémonie en question a été marquée par la levée des couleurs, le dépôt d’une gerbe de fleurs et la lecture de la Fatiha.

Cependant, pas l’ombre d’un étudiant n’a été remarquée au monument de M’douha. Si nos étudiants ont le droit de se démarquer, pour des raisons qui leur sont propres des officiels – démocratie oblige – ils n’ont cependant pas le droit de ne pas considérer à sa juste valeur l’Union générale des étudiants musulmans algériens (UGEMA). La journée du I9 mai I956 relève de la sacralité.

Combien sont les étudiants à avoir pris lecture de l’appel à la grève du I9 mai I956 lancé par l’UGEMA ? A parier toute la trésorerie nationale qu’ils ne sont pas nombreux à savoir que l’ordre colonial a fait kidnapper, séquestrer, torturer, assassiner et emprisonner bon nombre de leurs aînés.

« Notre passivité, face à la guerre qu’on mène sous nos yeux, nous rend complices des accusations ignobles dont notre vaillante Armée nationale est l’objet. La fausse quiétude dans laquelle nous sommes installés ne satisfait plus nos consciences. Notre devoir nous appelle à la souffrance quotidienne aux côtés de ceux qui luttent et meurent libres face à l’ennemi.

Nous observons tous la grève immédiate des cours et des examens et pour une durée illimitée. Il faut déserter les bancs de l’université pour le maquis, il faut rejoindre en masse l’Armée de libération nationale et son organisme politique, le FLN. Etudiants et intellectuels algériens, pour le monde qui nous observe, pour la nation qui nous appelle, pour le destin héroïque de notre pays, serions-nous des renégats ? « .

Ces mots formant le dernier paragraphe de l’appel de l’UGEMA méritent, à eux seuls, une profonde analyse pour en saisir la véritable portée. Car, si l’appel de l’UGEMA a fait l’objet d’une bonne lecture par le passé, les étudiants de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou auraient été, hier, des milliers sur le parvis du monument de M’douha.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter