Articles similaires

Regionale

#TITRE

269

Tichy : 534 foyers raccordés ce mecredi au gaz naturel

23 octobre 2019 | 20:34
Tizi-Ouzou N.Bensalem

Quelque 534 foyers sur les 1 064 prévus ont été raccordés ce mercredi au gaz naturel dans le douar Aït Melloul, dans la commune de Tichy. Ce douar est situé dans une zone montagneuse de plus de 900 m d’altitude ; il regroupe plusieurs villages dont Izoumam, Ighil Isli, Tizi Ouaglane,etc. Le raccordement des foyers en question a été effectué par les autorités de wilaya. Une délégation conduite par le chef de l’exécutif s’est rendue sur les lieux et a tenu à rassurer le reste des familles qui n’ont pas encore bénéficié de cette énergie que leurs foyers seront, ultérieurement, raccordés dans le cadre du même programme.

Les populations de cette région n’ont pas manqué d’exprimer leur satisfaction d’avoir bénéficié de cette énergie si indispensable en cette période, d’autant qu’on est au seuil de l’hiver et que, pendant, très longtemps, elles ont patienté avant de voir leurs foyers raccordés au gaz de ville. C’est donc la fin du calvaire des bonbonnes de gaz pour les gens de cette région qui souffre durant l’hiver par l’isolement par temps de neige. Le raccordement a d’ailleurs été effectué dans une grande liesse. Pour rappel, quelque 946 foyers avaient été raccordés en mai dernier à Souk El-Tennine, notamment dans le village Tizi, et cela contribué à élever le taux de raccordement de la wilaya qui était il y a quelques années très faible. Il est utile de rappeler que le tux de pénétration en gaz de ville dans la wilaya de Béjaïa était de 42% au début de l’année 2018 ; il est passé à 64% en 2019, surtout avec la relance du gazoduc de 20 pouces reliant les localités de l’est, après un blocage qui aura duré 15 années.

L’objectif fixé le secteur qui a initié de nombreuses opérations est d’atteindre un taux de raccordement de plus de 80% à la fin du programme global en cours de réalisation. Plusieurs dizaines de milliers de foyers devraient bénéficier de cette énergie d’ici quelques années. Cependant, plusieurs opérations sont toujours bloquées dans certains cas par des propriétaires terriens qui refusent le passage du gazoduc sur leur terre. Certains exigent un dédommagement financier conséquent, d’autres refusent pour des raisons liées à la valeur morale de leurs biens. Il y a aussi une lenteur des travaux et ou des retards accusés par des entreprises réalisatrices dans d’autres cas. Des citoyens avaient manifesté leur colère à Béni Mansour il y a quelque mois et d’autres leur mécontentement il y a quelques semaines à Aokas et Tizi n’berber à cause du retard accusé par les entreprises réalisatrices.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter