Articles similaires

Sports

#TITRE

815

Tennis de table : L’AC Boudouaou dénonce les agissements de la FATT

14 août 2019 | 19:43
Tennis Lynda Louifi


Les dirigeants du club de l’Athletic Club de Boudouaou, réputé pour être l’une des grandes écoles de tennis de table en Algérie, ont tenu à dénoncer ce qu’ils ont qualifié de « dépassements » des responsables de la Fédération algérienne à l’égard de leur club. Ils ont interpellé le ministre de la Jeunesse et des Sports pour intervenir rapidement en vue de régler un litige qui n’a pas lieu d’être.


Les athlètes de l’AC Boudouaou de tennis de table, qui ne cessent de décrocher des médailles à chaque compétition, aussi bien au niveau national qu’international, sont confrontés à plusieurs contraintes, dont la sanction de l’entraîneur du club pour une durée de deux ans.


Les représentants du club, qui ont contacté notre rédaction, s’interrogent sur les motifs à l’origine de cette sanction. Les dirigeants de l’ACB regrettent, par ailleurs, le langage « menaçant » de la fédération après que le club eut refusé de participer aux différents stages de l’équipe nationale.


Ce que d’ailleurs les responsables de l’ACB nient et démentent car, selon eux le club a juste expliqué que les frais de transport des athlètes convoqués en équipe nationale ne devraient pas être à la charge du club.


« La fédération nous a demandé de prendre en charge les frais de transport des athlètes sélectionnés pour l’équipe nationale, lors de leurs déplacements aux différents stages et regroupements, alors que dans notre contrat de programme de subvention (DJS/ACB et APC/ACB), ce volet n’est pas pris en charge par le club », ont précisé nos interlocuteurs.


Les dirigeants du club s’insurgent contre cette politique de deux poids deux mesures dans le traitement des athlètes. « Pourquoi la fédération assure-t-elle le transport des athlètes qui viennent de l’étranger et prend même en charge les billets d’avion alors qu’elle nous demande à nous de prendre en charge le transport de nos athlètes, sachant que les clubs, vu la faible subvention qu’ils reçoivent, ne peuvent pas tout assurer », regrettent-ils.


Néanmoins, le problème pourrait être résolu par les parents des athlètes si la fédération voulait bien les solliciter à ce sujet affirment nos interlocuteurs. « Il existe toujours des solutions. Il suffit d’avoir la volonté de les chercher », soulignent les représentants de l’ACB, qui comptent porter cette affaire devant la justice. Un autre problème a été soulevé par les responsables du club. Il s’agit de leur joueuse égyptienne qui a été interdite de participer au championnat national par équipe car sa qualification a été rejetée par la commission de réglementation, qualification et discipline (CRQD), laquelle lui a par contre permis de participer à la coupe d’Algérie. « Nous avons déposé un recours auprès de la fédération mais nous n’avons reçu aucune réponse à ce jour », font savoir les dirigeants de l’ACB, expliquant que le nom de l’athlète égyptienne figurait sur la fiche d’engagement du club.


« Nous avons déposé le dossier de notre athlète au niveau de la FATT comme le stipulent les dispositions pratiques et les règlements généraux de la fédération, et ce avant la date limite, soit le 31 janvier 2019. Nous ne comprenons pas pourquoi sa participation été au championnat a été rejeté alors qu’il lui a permis de participer à la coupe d’Algérie », s’interrogent les représentants du club. Ces derniers ont demandé au ministre de la Jeunesse et des Sports d’intervenir aux fins de régler ces problèmes. Pour rappel, l’ACB a été durant la saison 2016/2017 sacrée champion d’Algérie pour la 12e fois consécutive et la 13e dans l’histoire du club.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter