Articles similaires

Nationale

#TITRE

747

Logements : Temmar prône une nouvelle formule

19 février 2019 | 20:21


Le coût de la réalisation d’un logement locatif avoisine six millions de dinars, dont quatre millions sont financés par le Trésor public ; quant au bénéficiaire, il pourra s’acquitter du reste de la somme suivant un échéancier s’étalant sur 25 ans.


C’est ce qu’a affirmé ce mardi le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville Abdelwahid Temmar, lors d’une journée parlementaire sur les politique et perspectives du secteur de l’habitat organisée par le Conseil de la nation.


Il a annoncé que son ministère prévoit le lancement d’un autre type d logement destiné à la location (LLP) qui vise à créer un marché locatif pour une classe précise, et avec des prix de location moyens qui seront étudiés par des promoteurs.


Temmar a ajouté que le parc logement national comprend plus de 9,6 millions d’unités avec une moyenne de 4,49 personnes /logement. Il a rappelé que l’Etat déploie de grands efforts dans ce secteur, citant les aides destinées à la population sous plusieurs formes et qui ont connu une hausse allant de 120 000 dinars à 700 000 DA pour le logement rural et un million de dinars pour les régions du Sud. Quant à la formule LPA (Logement promotionnel aidé), cette aide est passée de 200 000 DA à 700 000 DA. Sans compter le logement social financés à 100% par l’Etat et les logements distribués dans le cadre de l’AADL, ajoute le ministre dans un bilan exposant les réalisations et les perspectives du secteur de l’habitat.


Par ailleurs, le ministre a fait observer que plus de 20 000 souscripteurs de la diaspora se sont inscrits via le site électronique, dont 11 500 ont déjà procédé au choix de la wilaya de leur résidence dans la mère patrie. Et de poursuivre : « Cette opération est en cours auprès de l’Entreprise nationale de Promotion immobilière (ENPI) en coordination avec le Crédit populaire d’Algérie(CPA). Pour ce qui est de type AADL, Temmar a mentionné qu’un programme de 560 000 logements a été enregistré au titre de l’année 2019, en vue de répondre aux besoins de tous les souscripteurs ayant réglé la première tranche du prix de leur logement. Pour ce qui est des entreprises réalisatrices nationales, il a indiqué qu’elles sont 24 000, dont 1 000 sont classées entre 5 et 9 en termes de capacité de réalisation, soit 4%.


L’Etat œuvrera à les soutenir en vue d’améliorer leurs performances et qu’elles soient à même de réaliser les grands projets et ainsi se passer du recours aux entreprises étrangères, dit-il. Il a été relevé également qu’il est impératif de doter tous les sites de logements des infrastructures publiques nécessaires à la vie quotidienne des citoyens tels les écoles, les établissements hospitaliers, la sécurité, les bureaux de poste…


 


Pour ce qui est des défis, Temmar a mis l’accent sur l’importance de favoriser le produit national inclus dans le bâtiment ainsi que les compétences nationales, faciliter l’accès aux personnes aux besoins spécifiques à leurs logements. Il faut dire que les retards accusés dans l’ensembles des projets ne pourraient être rattrapés sans la décentralisation des décisions et des fonctions afin d’accélérer la cadence des travaux, mais aussi à travers une stratégie de modernisation du secteur pour être à l’écoute des opérateurs et des citoyens.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter