Articles similaires

Nationale

#TITRE

223

Tebboune confirme la poursuite des consultations politiques

23 janvier 2020 | 12:00

 
Les consultations politiques entreprises, il y a quelques jours, se poursuivront pour une durée indéterminée, a affirmé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, soulignant que l’objectif étant de parvenir à une Constitution consensuelle dont le projet sera soumis au référendum populaire.
"Les consultations se poursuivent, mais la date de leur clôture n’est pas arrêtée", a-t-il déclaré lors d’une rencontre avec des responsables de médias nationaux publics et privés au cours de laquelle il a évoqué plusieurs questions nationales et internationales.
Selon le chef de l’Etat, "l’avis de tous sera pris en compte en ce qui concerne la méthodologie à suivre, mais également les problèmes dont souffre le pays".
Ces avis, a-t-il poursuivi, "pourront entrer dans l’élaboration de la mouture finale de la Constitution et l’occasion sera également donnée à d’autres personnalités".
Cependant, il a estimé que même si "la Constitution concerne certes l’ensemble de la société, son élaboration doit être confiée à des spécialistes en droit constitutionnel".
"(...) Nous opérerons d’autres amendements et changements jusqu’à ce que nous parviendrons à une Constitution consensuelle", a-t-il indiqué.
Soutenant que l’actuelle Constitution "a montré ses limites" avec la crise, le président de la République a jugé "impérative" sa révision pour "éloigner le spectre des crises à l’avenir".
Se défendant de vouloir obtenir une "Constitution sur mesure", le président Tebboune a affirmé que "cette Constitution marquera le début de l’étape fondamentale".
"(...) La Constitution sera soumise au référendum, ce qui voudra dire que l’ensemble des Algériens se sont prononcés et qu’il ne s’agit nullement d’une Constitution sur mesure pour un président, un clan ou un mode de gouvernance", a-t-il affirmé.
Il a expliqué, à ce titre, avoir "préféré que le débat passe par le Parlement et que toutes les explications soient données aux citoyens afin qu’ils puissent voir une idée claire et que le référendum soit supervisé par l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE)".
Le président de la République a soutenu, à ce titre, que toutes les personnalités rencontrées jusque là étaient "favorables à l’amendement de la Constitution" et qu’elles "craignent, elles aussi, tout comme les citoyens, qu’elle soit encore une révision sur mesure".
Interrogé sur la participation à ces consultations de l’ancien président de la République, Liamine Zeroual, le président Tebboune a fait savoir qu’il était en contact permanent avec lui et que des "circonstances particulières" l’empêchent de se déplacer à Alger.
Néanmoins, le chef de l’Etat s’est dit "prêt à le rencontrer au siège de la Présidence ou chez lui", assurant que "toute discussion avec lui ne sera que bénéfique".
Sur un autre plan, le président Tebboune a réitéré sa détermination à poursuivre la lutte contre la corruption et à œuvrer pour la récupération des deniers publics détournés vers l’étranger. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter