Articles similaires

Nationale

#TITRE

600

Sonelgaz vise un taux d’intégration de 80%

8 janvier 2019 | 21:09

Un guide présentant tout le potentiel industriel et les prestations de services que recèle l’Algérie devient de plus en plus nécessaire pour un réel développement de l’industrie nationale. C’est ce qui ressort de l’intervention du ministre de l‘Energie, Mustapha Guitouni, Ce mardi lors de la signature d’une convention-cadre entre les groupes Sonelgaz et AGM, spécialisé en mécanique.

Ce guide devrait être mis à jour de façon permanente et vulgarisé auprès des industriels pour faire connaître la production nationale en matière de sous-traitance.

A propos de la convention en question, M. Guitouni a fait savoir que plusieurs pièces nécessaires pour le fonctionnement des équipements des différentes filiales du Groupe Sonelgaz seront désormais fabriquées par le groupe mécanique AGM, signalant que Sonelgaz atteint actuellement un taux d’intégration avoisinant les 60%. Elle permettra, selon le ministre, à la production nationale, dans ce domaine, de se substituer à certains composants et pièces importés, et de réduire, par voie de conséquence, le volume de la facture d’importation y afférente. Ce contrat, a estimé le premier responsable du secteur de l’énergie, visera à développer l’activité de la sous-traitance en Algérie via l’encouragement de la fabrication et du montage des composants introduits dans divers domaines. Il a indiqué que la sous-traitance constitue l’un des piliers fondamentaux pour asseoir une base industrielle solide. Ce qui s’inscrit, a-t-il ajouté, en droite ligne avec les orientations économiques du pays visant la concrétisation d’une indépendante en la matière.

Pour sa part, le président-directeur général de Sonelgaz, Mohamed Arkab, a tenu à clarifier qu’il a été tenu compte de plusieurs aspects tels que la qualité et le prix compétitif des produits proposés et inclus dans ce contrat. Il a tenu à préciser que ce partenaire (Groupe AGM), composé de 22 sociétés, est polyvalent et pluridisciplinaire en termes de fabrication d’équipement, avant de poursuivre : « Dans un premier temps, nous avons ciblé certaines priorités qui vont intégrer nos chaînes de valeur, tel le montage des centrales, des postes électriques etc. ». Ce partenariat entre les deux groupes permettra à Sonelgaz d’augmenter son taux d’intégration jusqu’à 80% d’ici à cinq ans, a souligné M. Arkab.

Le Président directeur général du groupe AGM, Bachir Dehimi a fait observer que cette convention s’inscrit dans la durée et pourrait être élargie pour d’autres créneaux, d’autant plus qu’elle est basée sur la confiance entre les deux contractants et que le Groupe AGM est en mesure de répondre professionnellement aux exigences de ses clients.

Concernant la facture des importations des kit CKD ayant affiché une hausse pendant les onze premiers mois de l’année écoulée, Le secrétaire général et représentant du ministère de l’Industrie et des Mines, Khireddine Medjoubi a indiqué que cette hausse était prévisible et ne peut être que temporaire. Car il ne reste que deux ans pour les constructeurs automobiles pour arriver à un taux d’intégration de 10% et moins de quatre ans pour hisse ce taux à 40%. Il a signifié aussi que le ministère de l’Industrie a procédé à des visites de terrain en vue d’examiner ce qui est demandé aux constructeurs. Certains d’entre eux ont commencé l’emboutissage et la carrosserie qui sont très coûteux, et envisagent même de se lancer dans « la bataille de l’exportation ». Ce qui, enchaine-t-il, permettra d’équilibrer la balance commerciale de notre pays.

Il faut savoir que la facture d’importation des kits complets pour l’assemblage des véhicules, notamment touristiques (CKD), s’est établie à 2,482 milliards de dollars sur les onze premiers mois de 2018, contre 1,441 milliard de dollars sur la même période de l’année précédente.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter