Nationale

#TITRE

276

Sonatrach poursuivra ses activités d’exploration

28 avril 2017 | 20:16
Z. M.

La compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach compte maintenir son plan de développement en amont afin d’assurer sa croissance en matière d’exploration et d’exploitation.

Le groupe public consacre 70 milliards de dollars au développement des activités d’exploration et de production pour la période 2017-2021, prévoyant un investissement de 8 milliards de dollars par an, selon son PDG Abdelmoumen Ould Kaddour.

S’exprimant lors du 18e sommet international du pétrole tenu jeudi à Paris, le patron de Sonatrach a soutenu que la réduction des coûts est une priorité pour rendre les investissements futurs plus rentables.

En matière d’exploration, il a indiqué que la compagnie nationale avait enregistré de bons résultats, estimant cependant que les découvertes restaient modestes : « En moyenne, nous avons 30 découvertes de taille moyenne par an depuis 2010 », a-t-il rappelé, avant d’ajouter que les réserves sont « appréciables ». Le PDG de Sonatrach a souligné que la plupart des investissements (CAPEX) sont soutenus par Sonatrach.

D’autant que les dépenses d’investissement (CAPEX) des partenaires dans l’exploration sont en baisse depuis 2010. « Au total, 2,4 milliards de dollars ont été investis en partenariat pour la période 2010-2016, soit une moyenne de 300 millions de dollars par an, » a-t-i précisé.

Concernant l’approvisionnement de ses partenaires en énergie, il a assuré que l’Algérie maintiendra son niveau des exportations de pétrole et de gaz tout en assurant l’approvisionnement du marché domestique.

« Nous continuerons à assurer la sécurité de l’approvisionnement de notre marché domestique. Nous tenterons de maintenir et, éventuellement, d’augmenter le niveau des exportations de pétrole et de gaz », a-t-il affirmé lors de ce sommet auquel ont pris part des ministres, des chefs d’entreprises activant dans le secteur du pétrole et du gaz, et des experts internationaux.

« L’ambition de l’Algérie est de devenir une place attractive pour l’industrie pétrolière internationale. J’ai une vision claire de l’avenir du secteur de l’énergie de mon pays et du rôle que mon entreprise peut jouer dans le futur », a expliqué Ould Kaddour.

Il a précisé, dans ce contexte, que Sonatrach visait à diversifier ses activités et, également, à investir de plus en plus dans les sources d’énergies renouvelables, en particulier dans l’énergie solaire dont l’Algérie dispose en abondance.

Se voulant plus convainquant, le PDG de Sonatrach a mis en avant les atouts du pays et ses potentialités pour développer les énergies renouvelables, en affirmant que l’Algérie, « plus grand pays d’Afrique, de la Méditerranée et du monde arabe de par sa superficie », dispose de l’un des gisements solaires les plus élevés au monde estimé à plus de 5 milliards Gwh/an.

« La moyenne annuelle d’ensoleillement de tout le territoire est estimée à plus de 2500 heures et dépasserait les 3600 heures dans certaines parties du territoire », a-t-il détaillé en soulignant la détermination du pays à développer ses ressources en tenant « dûment » compte des préoccupations sociales et environnementales.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter