Articles similaires

Economie

#TITRE

1736

Sonatrach:Les investissements du Groupe atteignent 10 milliards de dollars par an

9 septembre 2018 | 20:28
sonatrach Lilia Ait Akli


Le volume des investissements de Sonatrach est de l’ordre de dix milliards de dollars en moyenne par an, a indiqué hier à Alger le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, lors des journées d’information de Sonatrach sur les opportunités d’investissement pour les entreprises algériennes.


Selon le ministre, la compagnie nationale a réalisé plus de 180 gisements, dont une quinzaine de grande importance avec toutes les installations complexes y afférentes (unités de surfaces, réseaux de collecte, centres de dispatching...) et les activités économiques et sociales induites. Ce qui place la Sonatrach, créée rappelons-le en 1963, parmi les plus grandes compagnies pétrolières mondiales, à l’instar desquelles elle exploite plusieurs forages de par le monde notamment en Afrique et en Asie.


Au registre des réalisations de Sonatrach, il y a lieu de souligner que 34 canalisations totalisant environ 20 000 km, 82 stations de pompage et de compression équipées de 372 machines et de 127 bacs de stockage de pétrole et de condensat ont été réalisées. Sonatrach a réalisé également deux centres de dispatchin g de Hassi R’mel pour le gaz et de Haoud El-Hamra pour le pétrole et le condensat (gaz liquéfié), ainsi que la réalisation de six raffineries d’une capacité de plus de 30 millions de tonnes. Au niveau international, la compagnie historique exploite trois gazoducs dont le « GEM » vers l’Italie, le « GPDF » vers l’Espagne (via le Maroc) et « Medgaz » toujours vers l’Espagne. Outre des champs d’exploitation de pétrole en Afrique et en Asie, Sonatrach a acquis au courant de 2018 la raffinerie de l’américain Exxon en Sicile (Italie). Cette acquisition permettra de transformer le brut algérien en carburants notamment, la production devant être réimportée vers l’Algérie. Les experts parlent d’une économie de facture annuelle de l’ordre de 2 milliards de dollars. La transaction qui a coûté 1 milliard de dollars devrait être amortie dans quelques mois, prévoient les spécialistes. Par ailleurs, le PDG de Sonatrach, intervenant hier à Alger en marge d’une rencontre sur les investissements dans le domaine pétrolier, a souligné que la compagnie nationale continue de recruter, notamment dans le sud du pays. Et de rappeler qu’un nombre important de cadres, d’agents de maîtrise et d’agents d’exécution viennent de rejoindre le groupe public au niveau de ses bases à Skikda et celles du sud du pays. « Nous devons recruter continuellement pour pallier les postes restés vacants », a indiqué Ould Kaddour. 


Ce dernier a fait savoir en mai dernier que plus de 10 000 employés avaient quitté entre 2015 et 2018 la Sonatrach « pour aller moyenner leurs talents dans des ailleurs meilleurs ». Il est question de hauts cadres et d’ingénieurs qui tenaient la technostructure du groupe public et qui ont été formés dans des instituts spécialisés ici en Algérie. Le PDG de Sonatrach qui intervenait lors d’une journée parlementaire consacrée au secteur de l’énergie, a reconnu que la majorité des cadres du secteur des hydrocarbures ont été attirés par les salaires faramineux qui leur ont été proposés à l’étranger.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter