Nationale

#TITRE

242

L’Aïd El-Adha dans la bonne humeur

Solidarité, partage, piété et recueillement

13 septembre 2016 | 19:37
Kamel Cheriti

Il a fait très beau durant les deux jours de l’Aïd. Un signe annonciateur d’une fête familiale passée dans une ambiance de joie et de détente. Grâce à une réglementation judicieuse du marché, le mouton n’était pas trop cher. Ce fut moment de rupture avec la routine, souvent maussade, et un bol d’espoir pour affronter les épreuves du quotidien.

Les citoyens, dans leur majorité, ont été exemplaires. Ils ont fait preuve de civisme durant ces fêtes et de nobles qualités qui ont toujours façonné la personnalité du peuple algérien et fait sa réputation, à savoir l’hospitalité, la générosité et le respect de l’autre.

A Bab El-Oued, particulièrement aux

Trois-Horloges, tous les habitants se sont entraidés pour enlever les détritus résultant du sacrifice. Tout a été rendu parfaitement propre, ce qui a facilité le travail des agents de la propreté. Cela a d’ailleurs été constaté dans presque tous les quartiers de la capitale.

Un parfait modèle de civisme ! Concernant le partage, très rares ont été les familles à ne pas avoir prélevé les deux tiers de leur bête pour l’offrir aux voisins ou à des personnes démunies. La solidarité a également été illustrée par les hautes autorités du pays.

Ainsi, le ministre des Moudjahidine ainsi que la ministre de la Solidarité et de la Famille se sont rendus auprès des personnes âgées pour leur témoigner leur soutien et leur souhaiter une bonne fête.

Ces personnes âgées sont souvent de leur famille vu leur pauvreté. La ministre a d’ailleurs jugé bon de faire rédiger une loi permettant d’apporter de l’aide à ces familles afin que ces personnes âgées puissent rester au sein du foyer familial où ils seront le mieux servis.

L’Aïd a été aussi un grand moment de piété et de dévotion. Ici également, nos autorités ont montré l’exemple. C’est très tôt le matin que le Premier minstre ainsi que les présidents du Sénat et de l’Assemblée populaire nationale ont accompli la prière à la Grande Mosquée d’Alger. Nombreux étaient les citoyens dans ces lieux de culte pour y faire la prière avant d’aller effectuer le sacrifice du mouton et de passer la fête en famille.

Certains, plus modernes, ont confié cette tâche aux abattoirs et ont préféré savouer la viande de mouton en plein air, particulièrement à la forêt de Baïnem. Tous, cependant, n’ont pas oublié les êtres chers qui les ont quittés. Les cimetières ont en effet enregistré un pic de fréquentation. Ainsi, la redécouverte des vertus des valeurs ancestrales chez nous apporte beaucoup d’espoir pour la prospérité future de notre nation et un avenir serein.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter