Sports

#TITRE

499

Six clubs toujours sans entraîneur

21 juin 2016 | 18:12
R.S.

Six des 16 clubs de la Ligue 1 algérienne de football, dont le champion en titre, l’USM Alger, sont toujours sans entraîneur à l’approche de la reprise des entraînements en prévision de l’exercice 2016-2017 dont le coup d’envoi sera donné le 20 août prochain.

Outre l’USMA, le CR Belouidzad, le MC Oran, le RC Relizane et les deux promus l’O Médéa et le CA Batna n’ont pas encore tranché d’une manière définitive l’avenir de la barre technique de leurs équipes respectives.

L’USMA, auteur pourtant d’une saison de premier ordre avec, en plus du titre de champion d’Algérie, une finale historique en Ligue des champions d’Afrique, n’a pas conservé son entraîneur Miloud Hamdi, qui a décidé de jeter l’éponge dès lors qu’il a été relégué au statut de coach adjoint.

La direction de l’équipe a entamé son recrutement en vue de la saison prochaine, avant même d’engager un nouvel entraîneur.
Le CRB, co-troisième du championnat de l’exercice passé, s’est séparé également de son entraîneur français, Alain Michel, après une collaboration ayant duré près de 20 mois.

Des contacts sont noués depuis plusieurs jours avec Foued Bouali, mais l’arrivée de ce technicien à Belouizdad tarde à se concrétiser, non sans susciter les inquiétudes des fans. Un accord final a été trouvé entre les deux parties, sans cependant signer de contrat.

Le MCO, lui, se trouve dans une situation plus compliquée. Le club phare de la capitale de l’Ouest qui est parvenu à engager, jusque-là, neuf nouvelles recrues, peine à désigner un nouveau coach aux commandes techniques.

La direction du club, qui pensait avoir enfin réglé ce problème en trouvant un accord avec Mohamed Henkouche le week-end dernier, s’est vite ravisée, renonçant au recrutement de cet entraîneur. Le président Ahmed Belhadj et ses assistants reviennent ainsi à la case départ.

Quant au RCR, qui a attendu la dernière journée du championnat de l’exercice passé pour assurer son maintien parmi l’élite, il est tout simplement plongé dans une crise administrative et financière sans fin. La nomination d’un nouvel entraîneur devient alors le dernier souci des responsables de cette formation qui ne semblent pas retenir la leçon de l’exercice passé.

Deux des trois promus dans la tourmente

Les deux promus, l’OM et le CAB sont également dans la même situation que le RCR, ou presque. Passée l’euphorie de la montée, les deux formations se sont retrouvées confrontées à de multiples problèmes d’ordre financier en particulier.

Cela a conduit l’entraîneur Rachid Bouarata à résilier son contrat avec le CAB quelques jours seulement après l’avoir prolongé. L’entraîneur Toufik Rouabah est pressenti pour lui succéder, au moment où la direction de l’OM trouve du mal pour garder son entraîneur Sid Ahmed Slimani, en raison de ses difficultés financières.

Quatre entraîneurs seulement des 16 ayant terminé l’exercice passé avec leurs clubs respectifs de la Ligue 1 devraient, sauf surprise, être reconduits dans leurs fonctions en vue de la saison à venir.

Il s’agit de Lyamine Bougherara (DRB Tadjenanet), le Franco-Portugais Didier Gomes da Rosa (CS Constantine), Kamel Mouassa (JS Kabylie) et Youcef Bouzidi (NA Hussein Dey), alors que Boualem Charef s’apprête à faire son retour sur le banc de touche de l’USM El-Harrach, club qu’il a quitté avant quelques journées de la fin de la saison 2015-2016.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter