Articles similaires

Monde

#TITRE

927

AFASPA dénonce l’acharnement répressif contre des prisonniers sahraouis

5 novembre 2018 | 19:41


Le président français Emmanuel Macron, le président rwandais Paul Kagamé, président en exercice de l’Union africaine (UA) et le roi du Maroc Mohammed VI ont été destinataires d’un courrier dans lequel une association française dénonce les violations des droits de l’homme au Sahara occidental, un territoire non autonome occupé par le Maroc.


"Comme nombre d’organisations et de personnalités, à travers le monde, l’Association Française d’Amitié et de Solidarité avec les Peuples d’Afrique (AFASPA) soutient le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination et dénonce les violations graves perpétrées par l’armée et les administrations marocaines depuis octobre 1975", lit-on dans le courrier daté du 17 octobre.


L’association s’élève, tout particulièrement, contre "l’acharnement répressif" à l’égard des prisonniers politiques sahraouis qui "multiplient les grèves de la faim pour dénoncer les mauvais traitements, harcèlements et humiliations dont ils sont l’objet et pour obtenir leurs droits".


"C’est le cas des 19 membres du groupe de Gdeim Izik dispersés dans 7 prisons au Maroc, alors que le droit international stipule qu’ils auraient dû être jugés et incarcérés au Sahara occidental", rappelle l’AFASPA, demandant leur libération et sans attendre, le rétablissement du droit de visite.


 


Par ailleurs, selon des informations fuitées, le Comité des Nations unies contre la torture a récemment demandé aux autorités marocaines de mettre fin à l’isolement prolongé que subit le prisonnier sahraoui Abbahah depuis huit mois.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter