Nationale

#TITRE

486

Sit-in des résidents recalés lundi

30 septembre 2018 | 00:34
Lynda Louifi


Les 812 médecins résidents recalés de l’examen du diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS) session juillet 2018 ont annoncé l’organisation d’un sit-in lundi devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Ils réclament le droit à une session de rattrapage pour l’année 2018.


Les médecins résidents renouent avec la protestation, après que le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a refusé d’organiser une session de rattrapage pour les recalés des examens du DEMS lors de la session de juillet dernier, qui s’est tenue moins de deux semaines après le gel d’une grève nationale de huit mois.


Ces candidats recalés lancent un appel à l’ensemble des médecins résidents, toutes spécialités confondues, de participer massivement au sit-in, qui se tiendra à 10 h devant le siège du ministère de l’enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) se joint à l’appel des candidats recalés à travers un communiqué dans lequel il a exprimé son étonnement suite à la décision du ministère de l’Enseignement supérieur de ne pas organiser de session de rattrapage pour les candidats en question. Outre cette décision, les candidats ajournés, souligne le communiqué, n’ont pas le droit également de s’inscrire pour l’année universitaire 2018-2019 et devront par conséquent « quitter les services avec cessation de payement ».


Ces candidats, ajoute le communiqué, devront se présenter en tant que candidats libres au prochain examen de DEMS, de la promotion 2019, qui est prévu dans six mois. Le collectif tient aussi à prendre l’opinion publique comme témoin pour ce qu’il qualifie de « déclarations contradictoires » de la tutelle, qui, selon lui, évoque d’une part la nécessité absolue d’une couverture médicale des zones dites enclavées des Hauts Plateaux et du Grand Sud, « ce que nous partageons entièrement mais pas dans le cadre du service civil », précise le Camra. Et d’autre part, les prive de plus de 800 nouveaux médecins spécialistes.


Le collectif réclame, par aileurs, la réintégration de l’ensemble des résidents exclus de leurs services, le remboursement des ponctions et gels « anarchiques » des salaires au cours de leur grève de huit mois. Prenant le soin de ne pas mettre en avant la plate-forme de revendications, le Camra réaffirme néanmoins son souhait de poursuivre des négociations concernant les autres points soulevés par les médecins résidents. « Le collectif réitère son engagement et son ouverture à un dialogue serein et responsable », est-il noté dans leur texte.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter