Articles similaires

Nationale

#TITRE

533

Sétif, nouveau foyer de la covid-19

27 juin 2020 | 04:59
Covid-19 Amine B.

Avec le taux de contamination le plus élevé jamais enregistré par une wilaya depuis le début de la pandémie, les autorités sanitaires de Sétif tirent la sonnette d’alarme.
La capitale des Hauts plateaux a enregistré jeudi 59 nouveaux cas en 24 heures soit les plus elevés dans le pays devant Alger 15 cas et Blida 14 cas tandis qu’elle est passée de 536 cas confirmés le 26 mai dernier à 1072 ce 26 juin.
Sétif est devenue carrement le foyer à haut dans l’Est du pays. 

Une source médicale au sein du centre hospitalo-universitaire Saadna Abdennour a laissé entendre que les conclusions de l’équipe épidémiologique dépêchée la semaine dernière d’Alger pour enquêter sur les causes de la propagation de la maladie dans la wilaya ont révélé une incapacité criante des structures sanitaires notamment celles dites de proximité à suivre et à pister les cas avérés et surtout à mener des enquêtes épidémiologiques censée suivre toute nouvelle contamination.

Ce qui est désigné par le malade N. la même source précise que l’enquête devait prendre en charge « ce qui revient à pister tout l’entourage de nouveau patient déclaré ce qui peut toucher des dizaines de personnes proches du patient ». Une opération qui aurait été négligée dans plusieurs cas et qui semble être à l’origine de la prolifération du mal au niveau de certains nouveaux foyers de la pandémie et ce dans plusieurs communes.

La commission dépêchée par les plus hautes autorités sanitaires du pays a par ailleurs constaté, à la suite de tournées effectuées dans plusieurs structures sanitaires de la wilaya, le manque de moyens de dépistage après la fermeture du seul laboratoire devant prendre en charge les prélèvements effectués sur des patients soupçonnés de porter le virus.
Les analyses étaient toutes prises en charge par le laboratoire de Constantine submergé par le grand nombre de demandes émanant de la quasi-totalité des wilayas de l’Est du pays, ce qui « prenait des fois une semaine pour obtenir des résultats, ce qui nous semble-t-il a contribué à cet état de fait », explique la même source, au moment où les hôpitaux de certaine ville à l’image d’El Eulma, Ain Oulmene Ain Kébira et Ain Azzel sont quasi-saturés et incapables de recevoir de nouveaux cas.

Face à cette situation devenue préoccupante aussi bien pour les autorités que pour les habitants de la capitale des Hauts Plateau, une initiative collective prise par la chambre de Commerce et d’Industrie de Sétif avec des opérateurs locaux a permis de doter le centre hospitalo-universitaire Saadna Abdennour de moyen de dépistage.

L’on apprend ainsi de M. Saadi Refoufi, membre à la chambre que des hommes d’affaires et des opérateurs activant dans la région ont coordonné leurs efforts afin d’acquérir du nouveaux matériels de dépistage au profit de la structure hospitalière après la fermeture de l’ancien laboratoire faute de kits de dépistage.

Le nouveau laboratoire peut prendre en charge chaque heure une cinquantaine de prélèvements de patient suspectés infectés par le sras-cov-2.
La wilaya de Sétif a dépassé vendredila barre symbolique des mille cas, la wilaya occupe actuellement la troisième place au niveau nationale avec 1072 cas devancée par la capitale avec 1380 cas et Blida en tête avec 1541 contaminations. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter