Sports

#TITRE

298

Les joueurs impayés depuis 4 mois, même le MC Alger n’échappe pas à la crise

30 mai 2017 | 18:55
Rédaction JI


Le MC Alger, bien qu’il soit racheté par l’entreprise nationale Sonatrach depuis janvier 2013, n’est pas épargné par la crise financière aigüe qui couve les formations de Ligue 1 Mobilis, étant donné que ses joueurs ne sont pas payés depuis déjà quatre mois, a réaffirmé son directeur général Omar Ghrib. »


Tout le monde pense que le fait que notre club soit financé par Sonatrach, nous sommes mieux nantis par rapport aux autres formations, alors que la réalité est toute autre.


Nous faisons face aux mêmes problèmes, sinon plus. La preuve, mes joueurs n’ont pas perçu leurs salaires depuis quatre mois », a déclaré Ghrib à la presse, lundi soir à l’aéroport Houari- Boumèdiene, où il était venu saluer ses protégés avant leur départ pour le Swaziland en vue de leur match contre Mbabane Swallows, vendredi (14h00, algériennes) dans le cadre de la 3e journée de la coupe de la Confédération africaine de football (CAF).


Le MCA, deuxième au classement du championnat de Ligue 1 et qualifié aux demi-finales de la coupe d’Algérie, est leader du groupe B avec quatre points, alors que son prochain adversaire partage la deuxième place avec les Tunisiens du CS Sfax (3 pts chacun), tandis que les Sud-Africains de Platinum Stars ferment la marche avec un seul point.Les problèmes financiers récurrents du vieux club de la capitale l’exposent à une fin de saison compliquée.


L’équipe risque même d’échouer au finish, si ces aléas persistent. »Heureusement que je me démène à chaque fois pour assurer aux joueurs leurs primes de matchs afin de les garder mobilisés pour la suite de cet exercice, surtout que nous sommes le seul club algérien à courir trois lièvres à la fois en cette fin de saison », a encore expliqué Ghrib.


Tous les espoirs placés sur la DNCG


D’aucuns dans les milieux mouloudéens s’interrogent d’ailleurs sur la voie à suivre pour que la direction du club parvienne à honorer ses engagements, la masse salariale de l’effectif seniors avoisinant les 60 millions de dinars, soit la deuxième plus grosse du championnat derrière le CS Constantine.


A quelques encablures de la fin de la 7e saison du championnat professionnel en Algérie, ils sont pratiquement tous les clubs dans la même situation que celle du ‘’Doyen’’.


Cet état de fait conforte le nouveau président de la Fédération algérienne de football (FAF), Kheireddine Zetchi, dans sa démarche de réactiver la direction nationale de contrôle et gestion (DNCG), remise en service depuis la précédente réunion du bureau fédéral, mercredi passé, sous la présidence de Mohamed Mecherara.En fait, tous les espoirs sont placés sur cette instance pour remettre le professionnalisme sur rails, estiment les observateurs.


La gestion financière hasardeuse des présidents de clubs de l’élite a mené leurs formations vers l’impasse. Il est donc temps d’en remédier pour éviter d’autres galères. »


Avec tous ces problèmes financiers dont font face les clubs professionnels, je m’attends à ce que le plafonnement des salaires soit appliqué de lui même dès la saison prochaine », avait déclaré le président de la Ligue de football professionnel, Mahfoud Kerbadj, en marge de la précédente assemblée extraordinaire de son instance.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter