Articles similaires

Nationale

#TITRE

322

Selon le ministre de la Communication:Près de 4 500 cartes de journaliste professionnel délivrées

28 février 2018 | 22:57
Kaouane M.D

Le ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a indiqué que près de 4 500 cartes de journaliste professionnel avaient été délivrées dans le cadre de l’organisation de la profession à l’occasion de l’élection du Conseil supérieur de l’éthique et de la déontologie de la profession de journaliste.

Dans son intervention avant-hier devant la commission de la culture, de la communication et du tourisme de l’Assemblée populaire nationale (APN) Djamel Kaouane a précisé que depuis l’installation de la commission provisoire chargée de la délivrance de la carte de journaliste professionnel en 2014, 4 479 cartes ont été délivrées, soulignant qu’« il s’agit d’un acquis majeur pour le journaliste professionnel ».

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la consolidation du principe d’indépendance qui est "tributaire de la réunion des conditions à même de permettre au journaliste d’accomplir sa mission pleinement", a-t-il soutenu, précisant que cela passait par l’encadrement de la profession et la création du Conseil supérieur de l’éthique et de la déontologie de la profession de journaliste.

Evoquant les nouveautés introduites par la loi organique relative à l’information, dont l’Autorité de régulation de la presse écrite (ARPE) et l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), M. Kaouane a réaffirmé "l’attachement des hautes autorités de l’Etat au principe d’indépendance de la presse écrite et audiovisuelle".

Concernant l’Autorité de régulation de la presse écrite, il a rappelé qu’elle apportera un plus au paysage médiatique dès la finalisation des aspects réglementaires qui lui permettront de mener à bien sa mission.

Le ministre a indiqué que l’arsenal législatif et réglementaire du secteur de la communication demeurait un chantier ouvert, précisant que son département s’attelait à l’élaboration d’une série de projets de loi et de décrets liés à la publicité, aux sondages d’opinion et à l’organisation de l’activité de conseil en communication, outre les projets de textes d’application de la loi organique relative à l’information, notamment ceux afférents à la communication électronique et institutionnel. Djamel Kaouane a, par ailleurs, salué la décision du Premier ministre relative à la relance du Fonds de soutien à la presse qui « contribuera, sans nul doute, au rayonnement de la presse en Algérie », a-t-il dit.

Estimant que la nécessaire adaptation à l’évolution du monde de la communication était un défi à relever, le ministre s’est dit convaincu de la capacité de son secteur à réussir ce défi grâce à ses compétences et moyens technologiques, concrétisés à la faveur d’une politique de modernisation et de renouvellement constante des moyens de communication, adoptée depuis plus d’une décennie.

Kaouane a rappelé, dans ce sens, que la politique de son département "s’inspirait du programme du président de la République", qui a placé le secteur de la communication, depuis 1999, au centre de ses préoccupations et en a fait un axe important et essentiel dans sa vision d’une Algérie où règnent paix, sécurité, stabilité, développement et essor.

Le nombre de journaux est passé de près de 50 titres dans les années 1990 à 300 titres en 2018, a-t-il fait savoir. En dépit de la disparition de certains journaux durant les deux dernières années pour des raisons financières, la scène médiatique a vu l’apparition de plus de 100 sites électroniques d’informations, a conclu le ministre.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter