Articles similaires

Economie

#TITRE

620

Selon le ministre de l’Industrie : 55 000 projets d’investissements concrétisés depuis 2002

5 mars 2019 | 21:50


Cinquante-cinq mille projets d’investissement ont été concrétisés à l’échelle nationale de 2002 jusqu’à 2018 pour un coût global d’environ 7.000 milliards de dinars, a révélé à Mila le ministre de l’Industrie et des mines, Youcef Yousfi.


Présidant une rencontre avec les opérateurs économiques locaux au siège de la wilaya, le ministre a précisé que le secteur économique s’est considérablement développé, ces dernières années, attestant que sur les 55.000 investissements réalisés, 9.000 sont à caractère industriel pour un montant de 4.600 milliards DA, ce qui reflète, a-t-il ajouté le développement ‘’croissant de l’industrie algérienne’’.


‘’Les efforts dans le développement industriel et l’augmentation du volume des exportations se poursuivent’’, a assuré M. Yousfi faisant état de prévisions de production en 2019, de 6 millions de tonnes dans la filière sidérurgique pour atteindre d’ici à l’horizon 2030 pas moins de 16 millions de tonnes, rappelant que les besoins de l’Algérie en cette matière oscillent entre 8 et 9 millions de tonnes par an.


Le secteur du textile a connu également ‘’une grande évolution’’ notamment après la création du complexe des textiles de Relizane comprenant 10 usines d’une importante capacité de production permettant l’exportation ‘’ultérieurement’’ de 60% de sa production, selon le ministre qui a précisé que ce complexe emploie actuellement 10.000 travailleurs.


Il a détaillé que ce nombre sera revu à la hausse pour atteindre 25.000 travailleurs ‘’au fur et à mesure la mise en service de toutes les services de ces usines’’.


Le ministre a rappelé les dernières décisions du gouvernement relatives à l’investissement dans plusieurs wilayas de l’Est pour augmenter la production du phosphate de 2,5 tonnes par an actuellement à environ 12 millions de tonnes à travers le complexe de transformation du phosphate de Tébessa et ses annexes, implanté à Souk-Ahras pour la productions des engrais et Skikda pour la transformation de l’ammoniac ainsi que le projet de modernisation de la voie ferrée entre Bir El Ater (Tébessa) et Annaba en plus de l’extension du port d’Annaba, dans


le cadre du méga projet du complexe de phosphate.


Ces projets nécessitant des investissements allant de 1.300 à 1.500 milliards DA seront réalisés ‘’dans les meilleurs délais’’, a affirmé le ministre de l’Industrie et des mines.


Estimant que l’Algérie dispose de moyens importants lui permettant de devenir ‘’un pays industriel’’ avec à son actif 1.500 entreprises industrielles employant chacune au minimum 50 travailleurs, Yousfi a insisté sur l’importance de développer les différents secteurs dont l’agriculture et le tourisme, en mesure, a-t-il dit, ‘’d’appuyer l’élan industriel que connaît le pays pour rompre progressivement avec la dépendance aux hydrocarbures’’.


 


Répondant aux préoccupations des opérateurs économiques de la wilaya de Mila, Yousfi a indiqué que son département ministériel a suspendu l’investissement dans les minoteries depuis 2007 du fait que les minoteries existantes ‘’couvrent largement les besoins du pays en la matière’’, s’engageant à prendre en charge ‘’le maximum des contraintes et préoccupations soulevées’’.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter