Articles similaires

Nationale

#TITRE

595

Selon Djilani, premier secrétaire du FFS :« Le parti était devenu un simple appareil »

10 juin 2018 | 03:38
FFS Hocine Adryen

Le FFS fait sa mue et repart de l’avant. Le parti de feu Ait Ahmed veut faire briller autant que possible cette lueur d’espoir que son leader a su donner à de nombreux militants, toutes générations confondues.

Après avoir mis à l’écart le fameux duo Bahloul-Baloul, éjecté de son poste de chef de groupe parlementaire Chafai Bouaiche, mis en avant de jeunes loups au secrétariat national et repêché d’anciens cadres dirigeants, le FFS veut maintenant récupérer sa base militante qui a déserté ce parti depuis plus d’une dizaine d’années. Le FFS, qui était devenu au fil du temps un simple appareil aux mains d’une catégorie de sous-traitants et vidé de ses cadres a dérouté ses militants pourtant chevronnés. Il n’a cessé depuis des années de dérouter sa base, en crachant sur ses idéaux et ses valeurs. Les accointances de la direction du parti avec les affaires ont poussé sa base à lui tourner le dos. Depuis le dernier congrès extraordinaire, la nouvelle direction, sentant déjà le parti perdre ses repères de combat, ne cesse de faire des gestes en direction des exclus et des mécontents. Le premier secrétaire national du FFS, Mohamed Hadj Djilani, à qui la confiance a été renouvelée par la nouvelle instance présidentielle a insisté, vendredi dernier, sur l’importance de « restituer » le parti aux militants et que « cela reste l’une des missions principales » de l’instance présidentielle (IP). Intervenant à l’ouverture des travaux du conseil extraordinaire de la fédération d’Alger, Mohamed Hadj Djilani a souligné que la feuille de route de l’Instance présidentielle insiste sur « la restitution du parti aux militants ».

Hadj Djilani a relevé que le FFS « croit qu’un parti incapable de se critiquer lui-même et d’étendre les espaces de débats en son sein ne peut dialoguer et nouer des liens de confiance avec la population », tout en insistant sur « l’importance de restituer le parti aux militants ». Intervenant à l’ouverture des travaux du conseil extraordinaire de la fédération d’Alger, Hadj Djilani a relevé que les objectifs du parti « ne peuvent être réalisés sans une meilleure organisation organique ». Il considère que le dernier congrès extraordinaire du parti, en avril dernier, a permis de « rendre » le parti, objet de « manipulations et de complots » destinés à le réduire en appareil, aux militants et de « préserver son autonomie », faisant directement allusion au « cabinet noir » désigné par feu Ait Ahmed. Le FFS a été soumis à « toutes sortes de manipulations » et de « complots » destinés à le réduire à « un simple appareil contrôlable et récupérable », a ajouté Mohamed Hadj Djilani « Mais, grâce à la vigilance et à la solidarité, il a pu prendre des décisions salvatrices et préserver son autonomie, sa vision et ses principes », a-t-il tenu à révéler : « Le FFS est et restera fidèle au combat de notre président, feu Hocine Ait Ahmed. Je voudrais pour l’occasion saluer vivement nos militants et les délégués du congrès extraordinaire qui ont fait de cet événement une leçon historique de démocratie », a précisé le premier secrétaire. Ce parti était devenu l’ombre de lui-même, sans visibilité politique, au point que son leadership au sein de l’opposition s’est évanoui. Par ailleurs, le premier secrétaire national a réitéré l’attachement de son parti au consensus qui exige « l’instauration d’un Etat de

droit » qui garantira l’ensemble des droits : « Le consensus que nous prônons exige au minimum l’instauration d’un Etat de droit qui garantira l’ensemble des droits politiques, sociaux, économiques et sécuritaires des citoyens », a-t-il précisé, et que ce consensus « ne peut se concrétiser que dans le respect des pluralismes politique, linguistique, syndical et des libertés fondamentales ».

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter