Articles similaires

Regionale

#TITRE

638

Salon de l’enfant et du livre de jeunesse à Tizi Ouzou

8 septembre 2018 | 20:31
salon du livre Saïd Tissegouine

Du livre à foison pour tous les goûts et pour tous les âges. C’est l’ultime constat établi sur le Salon de l’enfant et du livre de jeunesse, manifestation organisée par la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou et se tenant dans de nombreux lieux de la wilaya du 6 au 10 de ce mois. A la maison de la Culture Mouloud- Mammeri de Tizi-Ouzou, principal lieu de la manifestation culturelle et scientifique, les visiteurs, nombreux, ont eu l’embarras du choix en matière de livres. A l’endroit des enfants, des ouvrages traitant de tous les sujets enfantins et dans les langues arabe, amazighe et française n’ont pas manqué et surtout sont proposés à des prix abordables.

Dans un autre rayon, c’est le lecteur adulte et averti qui a été ciblé. On y trouve du Balzac, Stendhal, Hugo, Vallès, Diderot, Apollinaire, Dostoïevski, Fanon, Constant, London, Feraoun, Kader et tant d’autres grandes plumes qui ont participé à l’éducation de notre esprit. Pour les amoureux d’Honoré de Balzac, c’est son chef-d’œuvre « les illusions perdues » qui leur est proposé. C’est dans ce même rayon qu’on retrouve « La chartreuse de Parme » de Stendhal. Du côté de Jules Vallès, c’est « l’enfant », « le bachelier » et « l’insurgé » qui sont proposés à la lecture. Pour les fans de Victor Hugo, toujours nombreux, c’est « Notre-Dame de Paris » qui leur est proposé. Concernant le célébrissime écrivain russe Dostoïevski, ce sont « Carnet d’un inconnu », « les nuits blanches » et aussi le grand succès littéraire « Les frères Karamazov » qui sont proposés au public. Sous la plume aiguisée de Franz Kafka, la lecture proposée est « la métamorphose », suivi de « Lettre au père ».

De la part de Denis Diderot, « le Neveu de Rameau » a fait l’objet de proposition à la lecture. Du côté de Benjamin Constant, c’est son livre psychologique « Adolphe » qui a été proposé à la vente. Pour les adeptes de la poésie, ils ont trouvé en « Alcools » de Guillaume Apollinaire l’évasion recherchée. Des écrivains outre-Atlantique, c’est le célébrissime Jack London qui est proposé à la découverte ou à la redécouverte avec les deux ouvrages qui l’ont rendu célèbre. Il s’agit de « l’Appel de la forêt » suivi de « Croc-Blanc ». Du côté d’Ali Kader, c’est toute une panoplie de ses œuvres, dont « les femmes ne se cachent pas pour pleurer » qui a été proposée à la vente. Idem concernant les œuvres de Mouloud Feraoun. Son célèbre « journal » alimenté de 1955 jusqu’à 1962 a été également proposé à la vente et à la lecture.

Cette manifestation qui se déroule, devons-nous rappeler, du 6 au 10 du mois en cours, s’adresse aussi aux patients. En effet, il est prévu pour la journée d’aujourd’hui une séance littéraire pour les malades hospitalisés au CHU Nedir - Mohamed de Tizi-Ouzou. Idem concernant les enfants suivant leurs études dans les centres psychopédagogiques de Boukhalfa et d’Aït-Oumalou.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter