Sports

#TITRE

257

Paralympiques-2016/ Athlétisme

Saifi conserve son titre et Hamoumou en bronze

16 septembre 2016 | 19:09
Rédaction JI

La championne paralympique en titre du lancer de Disque, classe F57, Nassima Saifi a préservé sa couronne en remportant la médaille d’or du concours, jeudi au stade olympique de Rio, lors de la 8è journée des jeux Paralympiques qui prendront fin dans trois jours.

Saifi un réussi un jet à 33.33m à son troisième essai, devant l’Irlandaise Orla Barry (30.06m) et la Nigériane Eucharia Iyiazi (27.54m). Alors que l’autre algérienne engagée dans le concours, Safia Djelal a pris la 4è place avec un jet à 27.34m, réalisé au second essai, alors que ses cinq autres n’ont pas été validés par les juges.

Le concours du lancer du Disque (F57) était très disputé, en présence des meilleures lanceuses de la spécialité, dont les trois du podium, la Bulgare Koleva Ivanka (10è) et l’Allemande Martina Willing (21.05m) qui n’ont pu se qualifiées en finale.

Dès son premier essai, Nassima Saifi s’emblait prendre le concours en main, avec un jet à 31.70m, alors que la meilleure des autres concurrentes ne dépassait pas les 25 mètres. Le 3è essai de l’Algérienne était décisif, en fin de compte, pour remporter le vermeil qui s’ajoute à celle d’Abdellatif Baka au 1500m (T13). « Vous s’avez que dans des compétitions pareilles, l’athlète affronte ses adversaires, le stresse et aussi les juges arbitres de peur qu’il n’accepte pas vos jets.

Dieu merci, mon premier essai m’a fait entrer dans la compétition et m’a booster pour l’améliorer. J’ai le record du Monde de la spécialité avec 34.68m, mais dans les jeux paralympiques nous cherchons toujours le titre et les records se situent en seconde position.

Je suis très heureuse pour moi, mon entraineur, ma famille et tous ceux qui m’ont soutenu et à qui je dis merci beaucoup », a déclaré Nassima Saifi. Pour sa part, son entraineur Hocine Saadoune était très serein et confiant du podium de son athlète qui, a-t-dit, a beaucoup souffert et travaillé. « Notre travail durant les quatre années olympiques était accès sur le Disque.

et le fait de détenir le record du monde, Nassima avait l’obligation de confirmer qu’elle reste la meilleure sur ce concours. Elle savait que la différence devait se faire dès les premiers essais et surtout éviter les nuls. Tout c’est bien passé pour Nassima qui a réussi à conserver son titre. Je la félicite », a indiqué Saadoune. De son côté, sa compatriote Safia Djelal avait espéré un podium qu’elle tenait dès son second essai (27.34m).

Malheureusement, les cinq autres essais refusés par les juges, ne lui ont pas permis de réaliser cet objectif, permettant à la Nigériane Eucharia de la dépasser lors de son 5è essai (27.54m).Sous le choc, Djelal a accusé le juge, chargé de valider les essais et se trouvant juste derrière elle, de l’avoir privé d’une médaille paralympique et d’anéantir le travail de quatre années.

Dans la même journée, l’athlète Mohamed Fouad Hamoumou s’est offert la médaille de bronze de l’épreuve du 400m, classe T13, tandis que son compatriote Fouad Baka s’est classé en 4è position, alors que Abdellatif Baka avait déclaré forfait en dernière minute.

Dans une course très rapide, Hamoumou avait pris un bon départ et a pu tenir tête au Namibien Johannes Nambala et au champion du Monde et recordman du Monde, le Marocain Mohamed Amguoun qui a battu une nouvelle fois son record en 47.15 (l’ancien était de 47.83) et remporte l’or, suivi du Namibien (47.21) et Hamoumou en 48.04 (meilleure performance personnelle). « Je n’ai jamais couru une course aussi rapide que celle d’aujourd’hui.

Le Marocain est connu pour sa vitesse et finish, mais le Namibien était méconnu de tous. Il était vraiment la surprise de la course. Je suis content de ma médaille et ma performance, surtout que ces premiers jeux et une première expérience à cette échelle de la compétition. Cela confirme aussi mes potentialités et m’incite à travailler davantage », a souligné Hamoumou dans la zone mixte du stade olympique.

Pour sa part, Fouad Baka, auteur d’une très satisfaisante 4è place en 49.09, a reconnu que c’était difficile pour lui de finir parmi les trois premiers, mais est heureux de sa course et de sa performance qui constitue sa meilleurs performance.

Quand à son frère jumeau, Abdellatif il n’a pu prendre part à la finale, pour laquelle il s’était qualifiée, l’avant-veille. Abdellatif a été victime d’une contracture aux ischio-jambiers des deux jambes. « Après notre évaluation, juste après la demi-finale et la veille de finale (mercredi), et les différents examens qu’on lui a subi, on avait confirmé sa blessure, mais je devais élaborer un rapport médical détaillé sur sa blessure et veiller à le déposer au niveau de la commission médicale de l’IPC, pour que notre athlète ne soit pas sanctionné, pour refus de concourir sans une raison valable.

Notre a été accepté », a tenu à éclaircir le médecin fédéral de la délégation algérienne, le Dr Abderrahmane Ghlaimi. 

Dans la même journée, l’athlète Hamdi Sofiane s‘était qualifié pour la finale du 400m, classe T37, dont la finale aura lieu, vendredi à 14h23 (heure algérienne).Hamdi a pris la 3è place dans la 2è et dernière série, couvrant la course en 54.28.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter