Articles similaires

Nationale

#TITRE

345

Sahara Occidental : rencontre entre Chergui et Köhler

13 janvier 2018 | 22:27


Après sa réunion avec Horst Köhler en septembre dernier à New York, le commissaire de la paix et de la sécurité de l’Union africaine, Smail Chergui, a rencontré le représentant personnel du SG de l’ONU pour le Sahara occidental à Bruxelles au siège de l’UE. Le président du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine est à Bruxelles. Ismail Chergui s’est réuni, mercredi dernier, avec l’envoyé du SG des Nation-unies au Sahara occidental, Horst Köhler. C’est la deuxième rencontre entre le représentant de l’UA et Köhler en l’espace de quelques mois. La première remonte au 19 septembre 2017 à New York. Elle s’est tenue en marge des travaux de l’Assemblée générale de l’ONU et a duré plus d’une heure. Au cours de la rencontre, le président du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine avait insisté auprès de son interlocuteur d’intégrer l’organisation continentale dans le cadre d’un processus pour trouver une solution à la question du Sahara occidental. Avant de s’entretenir avec le médiateur onusien, Chergui a pris langue avec un haut responsable au sein de la Commission européenne chargé des aides aux réfugiés. Auparavant, Horst Köhler a été reçu par le chef de l’Etat rwandais, Paul Kagamé. Le président rwandais devra assurer, pendant une année, la présidence de l’Union africaine, et ce à partir du prochain sommet de l’instance panafricaine prévu à Addis-Abeba du 22 au 29 janvier courant. Visiblement, le diplomate allemand entend accorder un rôle à l’organisation continentale dans la recherche d’une solution au conflit du Sahara occidental. En témoignent deux entrevues : la première à Bruxelles avec le président du Conseil de paix et de sécurité, l’Algérien Ismail Chergui, et celle d’aujourd’hui à Kigali avec Paul Kagamé. La volonté de Horst Köhler d’accorder un rôle à l’Union africaine dans la recherche d’une solution à la question du Sahara se précise. Le médiateur onusien a rencontré vendredi dernier le Tchadien Moussa Faki, président de la Commission de l’UA. La rencontre intervient seulement quelques heures après celle entre Horst Kohler et le président du Rwanda, Paul Kagamé. Le Premier ministre, Abdelkader Taleb Omar, a salué la décision de l’avocat général de la Cour de justice européenne (CJUE) invalidant l’accord de pêche entre l’Union européenne (UE) et le Maroc car englobant le Sahara occidental et ses eaux territoriales : « L’accord (de pêche UE-Maroc) est invalide car il va à l’encontre du droit international, de la souveraineté du peuple sahraoui sur ses ressources et de son droit à l’autodétermination », a précisé le Premier ministre dans une allocution, jeudi dernier, lors de la réunion du Comité de suivi de la mise en œuvre des décisions de la Conférence des coordinations européennes de solidarité avec le peuple sahraoui au siège du ministère des Affaires étrangères. La rencontre a vu la participation de membres du secrétariat général du Front Polisario et du gouvernement sahraoui, du président de la Coordination européenne de solidarité avec le peuple sahraoui, Pierre Galand, de la présidente de l’Association française des amis de la RASD, Régine Villemont, ainsi que de représentants de la Coordination de Suède, d’Espagne et d’Italie, et du Conseil des droits de l’Homme de Suisse, d’Angola, d’Afrique du Sud, du Ghana et du Nigéria. Le responsable sahraoui a souligné l’importance de cette position émanant de la plus haute instance judiciaire européenne qui confirme, a-t-il dit, la justesse de la cause sahraouie.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter