Articles similaires

Nationale

#TITRE

1028

Sadi au sujet de sa rencontre avec Brahimi « Je lui ai suggéré le départ de Bouteflika... »

16 mars 2019 | 16:30
Bouteflika Hocine Adryen

Sa rencontre avec Lakhdar Brahimi éventée par un site électronique a fait réagir Saïd Sadi qui s’en est expliqué dans un post sur sa page Facebook.
L’ex-président du RCD a précisé qu’il avait rencontré le diplomate chevronné suite à un appel reçu le 10 mars dernier. La rencontre a eu lieu à l’hôtel Aurassi le soir du mardi, selon lui. Saïd Sadi a assuré que la rencontre ne « revêtait aucun caractère secret ».
Selon lui, « M. Lakhdar Brahimi m’a appelé le dimanche 10 mars, et non mercredi comme le prétend le site cité ci-dessus, pour me dire qu’il venait d’arriver à Alger pour un bref séjour et qu’il se trouvait à l’hôtel Aurassi.
Etant libre dans la soirée, je m’y suis rendu. En arrivant je l’ai trouvé en compagnie de M. Rahabi ». Saïd Sadi a indiqué avoir suggéré à Lakhdar Brahimi que le départ d’Abdelaziz Bouteflika et la démission du gouvernement « étaient un des préalables à toute démarche sérieuse. Je lui ai répondu qu’il risquait d’être déçu car, connaissant mieux que moi le régime, il doit savoir que l’opacité ne s’éclaircit pas dans les périodes de troubles », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter : « J’ai expliqué que j’étais assez inquiet car il ne me semblait pas que le pouvoir appréciait à sa mesure la gravité de la situation, ajoutant que, de ce que j’entends et crois, le départ de Bouteflika et la démission du gouvernement étaient un des préalables à toute démarche sérieuse.
Sur ce point, M. Brahimi n’a pas fait de commentaires ». L’ex-leader du RCD a livré quelques détails sur cette rencontre : « Au moment où je l’ai rencontré, c’est-à-dire dimanche, M. Brahimi ne m’a pas donné l’impression d’avoir été chargé de quelque mission que ce soit, puisqu’il m’a affirmé qu’il avait un déjeuner prévu à Paris pour le surlendemain, c’est-à-dire mardi, et qu’il ne l’avait pas annulé. Je ne suis cependant pas en mesure de donner les raisons qui ont amené M. Brahimi à prolonger son séjour à Alger », a-t-il notamment raconté.
Il est évident que le président Bouteflika a choisi Lakhdar Brahimi, ancien fonctionnaire de l’ONU, pour entreprendre des contacts avec diverses personnalités de l’opposition afin d’avoir une idée précise sur les évènements qui se déroulent actuellement, caractérisés par un rejet massif de la population de ses dernières propositions de sortie de crise et également de son maintien à la tête de l’Etat au-delà du 28 avril prochain, date d’achèvement de son mandat. Lakhdar Brahimi a rencontré pour l’instant Saïd Sadi, Abdelaziz Rahabi et Louisa Hanoune. Le président Bouteflika prépare-t-il une sortie sans douleur et sans casse ? 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter