Nationale

#TITRE

409

Fin des vacances

Rush sur les routes

31 août 2016 | 19:35
Amel Saïdi

L’été 2016 tire à sa fin. Des millions d’Algériens reprennent ainsi le chemin du retour Les routes et autoroutes du pays ont connu une circulation très dense ces trois derniers jours. L’autoroute Est-Ouest, empruntée par beaucoup de voyageurs, continue à enregistrer des centaines de milliers de véhicules transportant des familles de retour de vacances.

« Nous sommes en route vers Alger après avoir passé 10 jours dans l’Ouest », nous indique Sid-Ahmed, père de deux fillettes, résidant à Belouizdad (ex-Belcourt).

Et d’ajouter : « J’ai pris la route ce matin depuis Ghazaouet, où nous avons passé un séjour agréable avec ma femme et mes deux adorables fillettes ».

Pour Aziz, 47 ans, rencontré à la station de repos de Yellel, à une trentaine de kilomètres de Chlef, le retour de vacances suscite immanquablement de la tristesse, surtout chez les enfants. Ces derniers ont en effet pris certaines habitudes tout au long d’un séjour de trois semaines : octurnes, escapades dans les montagnes environnantes, dépenses sans parcimonie…

« Il est clair que tout cela ne sera plus de mise dès notre retour à la maison. Le budget nous permettra à peine de s’offrir, au mieux, une marmite de macaronis », nous confie, tout sourire, Nawel, l’épouse d’Aziz. Sa cousine Lynda, âgée de 42 ans et mère de deux garçons et une fille, nous dit : « J’ai partagé le même étage de villa avec Nawel et sa famille.

Il y avait six chambres et deux cuisines ; un espace suffisant pour accueillir nos deux familles. Nous avons passé un excellent séjour et des moments inoubliables », poursuit cette chirurgienne-dentiste qui voyage seule avec ses enfants. Pour ce qui est de la circulation automobile, nos interlocuteurs nous confient que « conduire n’est guère une partie de plaisir ».

« C’est très fatigant, d’autant plus que les routes sont bondées de véhicules. C’est normal, c’est le retour », reconnaît Aziz qui doit prendre son mal en patience vu l’étroitesse de sa petite ATOS par rapport au « bolide » (4X4 TUCSON) de Lynda.

Il faut dire que la majorité des automobilistes venant de l’Ouest tiennent à faire une halte à Yellel au vu des infrastructures existantes : une grande station d’essence, des restaurants et cafétérias, un monoprix, des aires gazonnées, des salles d’eau, une salle de prière, mais aussi un immense parking.

Concernant la gestion de la circulation, la majorité des automobilistes algérois, bien que coincés pendant 10 heures sur un trajet de quelques centaines de kilomètres, se disent satisfaits.

« Nous sommes contraints, à plusieurs endroits, de rouler lentement vu le nombre important d’automobiles mais aussi la présence de barrages de la Gendarmerie nationale. Toutefois, je trouve que la présence des gendarmes est un gage de sécurité. La Gendarmerie nationale veille à la sécurité des gens, j’en suis persuadé », estime Djamel, ouvrier spécialisé à l’usine de lait de Birkhadem.

Ce dernier, qui dit avoir consacré 10 millions de centimes pour rendre heureux sa femme et ses trois enfants durant 8 jours à Béni Saf, pense déjà à la rentrée scolaire et donc aux dépenses y afférentes… Le rideau est tombé sur les vacances de 2016, vivement les vacances 2017 incha’Allah ! 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter