Articles similaires

Nationale

#TITRE

423

Bouteflika ordonne une revalorisation des pensions de retraite

8 mai 2018 | 20:00


Les pensions de retraite seront revalorisées cette année, a annoncé ce mardi le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali. Il a précisé qu’une enveloppe de pas moins de 22 milliards de dinars lui sera consacrée avec une revalorisation de l’ordre de 5 % pour les pensions inférieures à 20 000 DA.


Le ministre, qui s’exprimait sur les ondes de la radio nationale, a assuré qu’en dépit d’une conjoncture financière difficile que traverse le pays, le président de la République a décidé de reconduire la revalorisation des pensions de la retraite. Il a précisé que la revalorisation des pensions de retraite qui variera de 0,5 à 5 % se fera comme suit : 5 % pour les pensions de moins de 20 000 DA, 2,5 % pour les pensions de 20 000 DA à 40 000 DA, 1,5% pour les pensions de 40 000 DA à 60 000 DA, 1 % pour les pensions de 60 000 DA à 80 000 DA et 0,5 % pour les pensions de plus de 80 000 DA. L’application de cette revalorisation se fera avec un effet rétroactif à partir du 1er mai « Le président de la République a décidé cette année une revalorisation des pensions de retraite, comme les autres années, malgré la situation critique. Cette décision a été prise pour conforter le pouvoir d’achat des retraités », a déclaré M. Zemali, qui était l’invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la radio algérienne.


Cette décision, très attendue par les retraités, est conforme aux dispositions de l’article de la loi 12-83 du 2 juillet 1983 consacrant le principe de revalorisation annuelle des pensions et allocations de retraite. Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, a annoncé d’autres chiffres dont 80 milliards de dinars pour le financement de la santé en 2018 par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS) et de 560 milliards de dinars, pour combler le déficit du système de sécurité sociale. Il a révélé, dans la foulée, que le nombre des retraités, dont un tiers est sorti avant l’âge légal de départ (60 ans), avoisine les 3 millions, soit 2,5 travailleurs cotisant pour 1 retraité en Algérie, alors que la norme dans le monde est de 5 travailleurs pour 1 retraité. Questionné sur les craintes des travailleurs et des syndicats quant à une remise en cause du contrat de travail à durée indéterminé (CDI) par l’introduction de plus de flexibilité, et donc de précarité, dans les relations de travail, et d’un abaissement de l’âge légal du travail de 18 à 16 ans, le ministre du Travail a démenti, « ces craintes en affirmant que « le nouveau code du travail, en l’état actuel, n’est même pas un avant-projet ». Toutefois, M. Zemali confirme qu’un « avant-projet de législation de travail » a été transmis, pour avis, il y a 4 ou 5 ans, à tous les partenaires sociaux, aux walis et aux universités pour un avis. Même l’Organisation internationale du travail (OIT) a été consulté, confie-t-il, précisant n’avoir reçu, jusqu’à maintenant, qu’une dizaine ou une quinzaine de réponses.
Le ministre du Travail a démenti également le rejet du projet de code du travail par l’UGTA : « On n’est pas au stade du rejet, on est au stade des avis », a-t-il souligné. Le ministère s’est-il fixé une échéance pour l’adoption d’un nouveau code du travail ? Réponse de M. Zemali : « On ne peut pas fixer une échéance. Le plus tôt possible » a-t-il dit. Le ministre reconnaît toutefois que l’adoption d’un nouveau code du travail prendra du temps, car, considère-t-il, « les textes mal faits provoquent des conflits ». Il a ajouté : « C’est très compliqué pour amender une législation de travail constituée de presque seize textes, une dizaine de lois, quatre ou cinq ordonnances, des décrets et à peu près 640 articles », de manière à « garantir un équilibre entre ce que demandent les partenaires sociaux, parce que vous avez d’un côté les patrons qui demandent plus de flexibilité et d’un autre côté vous avez les syndicats qui demandent plus de protection, et vous avez la troisième partie qui est l’Etat pour réguler » a-t-il précisé.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter