Nationale

#TITRE

209

Retraités de l’Education : Une Coordination nationale créée

12 décembre 2017 | 21:38
Lynda Louifi

Les retraités de l’Education, qui depuis des dizaines d’années réclament le règlement définitif du dossier des logements d’astreinte et s’exprimaient auparavant par la voix de certains syndicats, s’est désormais constitué en formation baptisée Coordination nationale des retraités.

« C’est un espace qui va nous permettre de revendiquer nos droits », a déclaré hier Mâamar Boussak, porte-parole de la Coordination nationale des retraités de l’éducation, lors d’un point de presse.

Cette coordination, affiliée au Syndicat national des travailleurs de l’éducation (SNTE), sera chargée de régler les problèmes des retraités de l’éducation. Même si les retraités ont beaucoup de préoccupations, le dossier du logement d’astreinte reste le plus épineux, et ce depuis un quart de siècle.

M. Boussak a par ailleurs, lancé un appel, aux responsables locaux pour faire participer, dorénavant, la coordination aux différentes réunions.

« Nous avons plus de détails sur ce problème de logements et nous pouvons apporter notre contribution pour trouver les solutions adéquates auprès des responsables locaux », a indiqué le porte-parole de la coordination.

M. Boussak dénonce en effet des « dysfonctionnements » et des « ambiguïtés » dans l’application des textes relatifs à l’attribution et au désistement de ces logements.

L’instruction émanant du wali est destinée, explique M. Boussak, aux occupants des logements d’astreinte et espaces pédagogiques. Faute de compréhension de la note, même les occupants locataires sont menacés de se retrouver dans la rue.

Il a affirmé que le problème était dû à « une mauvaise compréhension du contenu de cette correspondance par les responsables qui ne savent pas lire entre les lignes ».

A cet effet, le représentant des retraités a mis l’accent sur la nécessité de lever la confusion. Selon lui, l’administration a agi d’une manière « aléatoire » en traitant tous les retraités de la même manière.

Il faut savoir, a-t-il expliqué, que l’Etat a classé en trois catégories ces logements. Il s’agit des logements situés en dehors de l’enceinte des établissements scolaires, et cela concerne, selon lui, les retraités du cycle primaire.

Concernant les retraités des cycles moyen et secondaire, les logements sont, selon notre interlocuteur, d’astreinte – ils se trouvent dans l’enceinte de l’établissement scolaire ou –bien dans les espaces pédagogiques (cantines, classes, sanitaires).

Mettant en exergue le rôle des travailleurs de l’éducation dans la société, le porte-parole de la Coordination nationale des retraités a déploré la non-prise en charge de leurs problèmes en dépit des sacrifices qu’ils ont consentis durant toute leur carrière.

Et de réclamer l’accélération du traitement des dossiers en souffrance ainsi que l’indemnisation des occupants des logements d’astreinte qui se trouve déjà entamée.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter