Articles similaires

Nationale

#TITRE

564

Sahara occidental : le mandat de la Minurso prolongé

2 novembre 2018 | 21:32


L’Algérie a pris acte de la résolution 2440 (2018) adoptée par le Conseil de sécurité de l’ONU relative à la prolongation de la MINURSO (Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum d’autodétermination au Sahara occidental). Cette résolution vient affirmer encore une fois le droit incontesté du peuple sahraoui à l’autodétermination.


Selon le ministère algérien des Affaires étrangères, une telle décision est la seule solution pour mettre fin au conflit qui oppose depuis plus de quarante ans le peuple du Sahara occidental au Royaume du Maroc. A cet égard, l’Algérie « tient à relever que le Conseil de sécurité appelle de nouveau les deux parties en conflit qu’il a clairement identifiées, à savoir le Royaume du Maroc et le Front Polisario, à reprendre les négociations directes sans conditions préalables et de bonne foi, sous les auspices du secrétaire général des Nations unies ». En sa qualité de voisin, l’Algérie a souvent soutenu les efforts du secrétaire général de l’ONU et de son Envoyé personnel en vue de parvenir à une solution politique juste, durable et mutuellement acceptable, répondant de ce fait favorablement à l’invitation de l’Envoyé personnel en vue de prendre part, en sa qualité d’Etat voisin, à la table ronde prévue les 5 et 6 décembre prochain à Genève », ajoute le communiqué.


Il faut savoir que le Conseil de sécurité a souligné, à travers cette résolution adoptée mercredi dernier, l’importance pour le Maroc et le Front Polisario de relancer le processus politique pour un cinquième round des pourparlers, à l’arrêt depuis mars 2012. Malgré les pressions exercées par la France au sein du Conseil de sécurité pour la prolongation du mandat de la MINURSO d’un an, les Etats unis ont réussi à imposer un délai de six mois, estimant que cela mettra la pression pour accélérer la reprise des négociations entre les deux parties concernées. Par ailleurs, l’ambassadeur adjoint américain, Jonathan Cohen, a tenu à clarifier la position de Washington vis-à-vis de la question sahraouie, disant que son pays s’est lancé dans une


nouvelle approche concernant cette mission onusienne dans le sens où il faudrait faire avancer les choses et apporter le soutien nécessaire à l’envoyé personnel du SG, Horst Köhler.


De son côté, le Front Polisario a appelé le Conseil de sécurité à peser de tout son poids pour faire avancer le processus des négociations directes qui devrait permettre au peuple sahraoui d’exercer son droit à l’autodétermination. « Il est essentiel que le Conseil de sécurité maintienne, sans ambiguïté, le statut juridique du territoire et préserve son intégrité territoriale, tel que demandé à maintes reprises par l’Union africaine », a souligné le diplomate sahraoui Sidi Mohamed Omar.


 


Et de poursuivre : « Le Conseil de sécurité devrait également veiller à ce que la MINURSO opère conformément aux normes de base et aux principes généraux applicables aux opérations de maintien de la paix des Nations unies ». Il précise à ce titre que la Mission doit être dotée d’un mandat de surveillance des droits de l’homme dans les territoires sahraouis occupés, où les violations sont devenues récurrentes, a-t-il dit. Il a relevé également qu’il est urgent que le Conseil de sécurité demande au Maroc de s’abstenir de toute action déstabilisatrice dans les territoires occupés et de mettre fin au pillage des ressources naturelles du Sahara occidental.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter