Sports

#TITRE

404

Rajevac : « Contre le Cameroun ce sera une autre paire de manches »

5 septembre 2016 | 19:46
Rédaction JI


Lors de la traditionnelle conférence de presse de la fin de la rencontre, Rajevac affichait un large sourire. « Ça fait toujours plaisir de gagner 6-0, peu importe l’adversaire en face », a-t-il résumé. L’Équipe nationale a marqué de beaux buts, développé un jeu fait de petites passes, avec des passages sur les ailes.


Et c’est important pour la confiance, indispensable pour entamer dans de bonnes conditions la campagne de qualification au Mondial 2018, le 9 octobre prochain, face au redoutable Cameroun.


Accueilli par des applaudissements nourris, le nouveau patron de l’EN paraissait détendu et tranquille. « J’ai vu beaucoup de choses positives lors de ce match. Les joueurs sont rentrés dans le match d’une façon optimale.


Le point le plus positif est que les joueurs ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Ils ont beaucoup couru et beaucoup travaillé sur le terrain. Je les ai félicités pour leur rendement », a affirmé Rajevac. Côté changements, Rajevac a apporté sa petite touche sur le plan tactique, en alignant Medjani dans l’axe de la défense et le duo Bentaleb et Taider dans l’entre-jeu. « On a changé de système. On essaye de bien équilibrer l’équipe.


Pour le prochain match contre le Cameroun, on verra si Medjani va jouer dans l’axe ou dans un autre poste », explique l’ancien sélectionneur du Ghana, nullement tracassé par la petite altercation survenue à la fin de la première période entre Slimani et Boudebouz. Les deux voulaient tirer le penalty provoqué par Mahrez. Finalement, c’est le milieu de terrain de Montpellier qui a tiré et marqué.


« Je n’ai pas fait attention à ce qui s’est passé pendant le penalty et la sortie de Boudebouz n’est guère une sanction contre lui. Boudebouz a fait une excellente première mi-temps, mais je voulais surtout donner du temps de jeu à Brahimi qui est un joueur important dans l’équipe et dont aura besoin face au Cameroun », a expliqué Rajevac, qui pense déjà vers le choc du mois prochain contre les Lions Indomptables.


« C’est un match complètement différent. C’est le premier rendez-vous des éliminatoires du Mondial 2018. C’est le match le plus important pour nous.


On va analyser le match contre le Lesotho et en tirer les conclusions pour améliorer davantage le rendement de l’équipe. Le niveau sera très élevé face au Cameroun et on va se préparer en conséquence », lance Rajevac.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter