Articles similaires

Regionale

#TITRE

530

Protestation à Béjaïa

25 novembre 2018 | 21:29
Bejaïa N. Bensalem

Après quelques semaines d‘accalmie, la RN 26 a de nouveau été coupée ce dimanche matin à hauteur de Rémila près du village agricole entre Sidi-Aïch et El-Kseur.

Le blocage de cet important axe routier n’a pas été sans conséquences néfastes sur le trafic routière puisque des milliers d’automobilistes qui étaient contraints d’emprunter la RN 12 pour gagner la capitale mais ceux qui voulaient rallier la ville de Béjaïa depuis la vallée de la Soummam ou l’autoroute Est-Ouest la ville de Yema Gouraya étaient bloqués sur la route. Le trafic routier était paralysé et des embouteillages se sont vites formés sur plusieurs centaines de mètres dans les deux sens de la route. Certains étaient pris en étau dans les files. Ils n’ont pouvaient ni avancer ni rebrousser chemin. Les protestataires revendiquent principalement l’amélioration de leurs conditions de vie notamment, l’alimentation en eau potable, l’alimentation de leurs foyers en électricité et en gaz de ville, le raccordement au réseau d’assainissement et l’installation de ralentisseurs.

Ils réclament, également, la distribution des logements sociaux aux souscripteurs qui selon eux, évoluent avec leurs familles dans une situation précaire. De leur côté, plusieurs dizaines d’habitants du lieu-dit Atrouche Avekane issus du village périphérique Tizi, commune de Béjaïa, ont observé hier un rassemblement devant le siège de l’APC. Ils revendiquent « l’alimentation en électricité de leurs foyers ». Ils sont entre 80 et foyers privés d’électricité. Ils n’ont pas manqué hier d’interpeller le maire afin d’intervenir pour participer financière le montage financier pour l’alimentation de leurs foyers par cette énergie indispensables à la vie.

 Ils ont rappelé avoir déboursé à la SDE ex Sonelgaz une part de 120 millions de centimes du devis de 752 millions de centimes représentant le coût global de l’opération d’alimentation de leurs foyers. Dans la commune de Feraoune, les parents d’élèves du CEM Chahid Mammeri Mohand Arezki du village Aït Ounir ont retenu leurs enfants hier à la maison. A travers cette action les parents d’élèves voulaient protester contre la dégradation de la cour et la clôture l’établissement suite à un glissement de terrain qui s‘est produit depuis de longs mois. Les protestataires réclament également l’ouverture de la cantine scolaire restée fermée depuis plus de deux années et l’accélération des travaux de construction des logements de fonction qui accuse du retard. 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter