Nationale

#TITRE

194

Priorité à la production télévisée nationale

1er juin 2016 | 20:14
Kamel Cheriti

« En dépit d’un contexte budgétaire défavorable, l’Etablissement a redoublé d’efforts afin d’honorer le rendez-vous télévisuel sacré et incontournable du mois de Ramadhan en mettant au point un programme de qualité et d’une grande diversité de façon à répondre aux attentes plurielles et de plus en plus exigeantes du public dans ses multiples composantes, goûts et sensibilités » a indiqué hier le directeur général du groupe de la Télévision algérienne, Tewfik Khelladi, lors d’une conférence de presse tenue hier.

La rationalisation des dépenses de production et d’achat de programmes, la mutualisation des ressources des chaînes du groupe et le recours au sponsoring avec les partenaires privilégiés de l’Etablissement pour le financement des programmes-phare, notamment, ont été les leviers sur lesquels s’est appuyé l’Etablissement afin de mener à bien ses missions au service du public.

Les grands principes qui sous-tendent la conception des grilles de programmes des chaînes du Groupe de l’EPTV durant le mois de Ramadhan sont globalement reconduits ; réaménagement des horaires des onze rendez-vous d’information quotidiens, adaptation des horaires des tranches de grande audience, en tenant compte du décalage horaire entre les régions du pays, multidiffusion décalée de certains programmes sur les trois chaînes généralistes du groupe et diffusion commune du programme sur la chaine terrestre et la Chaîne A3 entre 17h30 et 22h30.

Au-delà de l’effort consenti sur la diversité et la qualité des programmes, tant dans leur forme que dans leur contenu, Tewfik Khelladi tient à mettre en exergue « la priorité accordée à la production nationale interne, des stations régionales et des producteurs privés pour répondre aux besoins des cinq grilles de programmes de sorte à encourager la création originale algérienne et à limiter l’importation de programmes étrangers, même s’il convient de signaler que le coût, immédiat, du programme national est supérieur à celui du programme étranger ».

Il affirmera, à ce propos, que « la part de la production nationale dans les grilles de programmes du mois de Ramadhan des cinq chaînes du groupe est passée de la moyenne de 85% en 2013, 89% en 2014, 90% en 2015 à 96% en 2016 avec des taux avoisinant les 100% de production nationale sur Canal Algérie et sur la Chaîne 4 ».

Le contenu des programmes qui seront proposés au public répondra dans l’ensemble aux constantes traditionnelles propres au mois de Ramadhan.

Les grandes émissions Tadj El Coran et Hadi El Arouah produites par l’Etablissement, seront programmées dans leur format intégral sur la Chaîne 5 alors que les primes seront repris par les chaînes généralistes. La retransmission directe de la prière des Tarawih à partir de la mosquée Emir Abdelkader de Constantine sera également assurée sur la Chaîne 5.

De nombreux autres programmes à caractère religieux, produits localement, en langues arabe, tamazight et française seront disséminés sur les cinq chaînes du Groupe.

Sur un autre registre, quatre feuilletons ; Qouloub Tahta Erramed, produit en interne par l’Etablissement, le Collier de feu, sur la vie du grand chef touareg Cheikh Amoud, Foussoul El Hayet et Arkas Nni, seront programmés sur les cinq chaînes du Groupe.

Pas moins de dix-huit séries comiques, sitcom et shortcom seront proposés au public sur les quatre chaînes du groupe, dont, Sous-surveillance, Bibiche et Bibiche, Fatma, Fatima et Fettouma, Allo Ma, Boudhou 4, Wechtouti.

Cinq séries de caméras cachées, dont une spéciale enfants, trois programmes culinaires, une émission de jeux (Familetna), dont des numéros spéciaux avec des célébrités, une émissionde jeux (Kawni) et des séries d’animation pour les enfants seront répartis sur les chaines du groupe.

Vingt-cinq émissions de plateau (variétés, talk show, arts et culture) en langues arabe, tamazight et française seront produites et diffusées par les différentes chaines.

Lemmet Ramdane (talkshow avec les artistes ayant contribué au programme du Mois de Ramadhan), Qahwa ou Latay, (musique chaabi), 100 fi Essaa , Noudjoum Khalida (hommage aux artistes disparus), Twahecht Bladi (nostalgie), C’est son show ,(talkshow culturel), Saharat El Madina, et Diwan oua Ghiwan, (variétés), Thimlilit Dhi Ramdan, (magazine féminin) et, Izoumal N’Télévision, (portraits de grandes figures de la télévision), notamment, agrémenteront la deuxième partie de soirée des différentes chaines du groupe.

Les amateurs du répertoire comique de la télévision algérienne seront servis avec une nouvelle saison de, Rihet Z’man, et, Ils nous ont fait rire.

Le patrimoine culturel des grandes régions du Sud sera également à l’honneur avec, Saharat El Djanoub, produites par la station de Ouargla, une série hebdomadaire sur l’Imzad et une deuxième saison de, Qassaid oua Fawaid, sur la poésie populaire.

Enfin, le traditionnel concours du mois de Ramadhan, doté de prix attractifs, sera consacré cette année aux grandes figures de la comédie algérienne.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

caricature

caricature

SONDAGE

Le Hezbollah libanais est-il un mouvement de résistance ?

Facebook

Twitter