Nationale

#TITRE

376

Prime de logement pour les chercheurs : Hadjar oppose son veto

5 janvier 2018 | 23:02
Aziza Mehdid


Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Tahar Hadjar, a fait état jeudi de « l’impossibilité » à l’heure actuelle d’octroyer une prime de logement au profit des enseignants chercheurs de même que pour l’hébergement aux étudiants universitaires dans des hôtels ou des appartements.
Lors d’une séance plénière au Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Hadjar a précisé que l’introduction de la prime de logement au profit des enseignants chercheurs au lieu d’un logement n’est pas possible à l’heure actuelle, et ce, en raison de son absence dans le régime indemnitaire en vigueur.
Le ministre a expliqué que cette indemnité ne peut être adoptée en ce moment pour plusieurs raisons, notamment la difficulté d’en fixer le montant précis en fonction des zones et régions en l’absence d’un dispositif référentiel de loyers au niveau national et l’inexistence d’un marché immobilier développé en matière de location.
Dans le même contexte, il a indiqué que la question d’assurer un logement aux enseignants chercheurs est « une des priorités du secteur » qui veille à l’amélioration de la situation socioprofessionnelle de cette catégorie, d’autant que le logement, une fois assuré, constitue « un élément de stabilité socioprofessionnelle ».
Il convient de rappeler que dans le cadre de l’amélioration des conditions socioprofessionnelles des enseignants chercheurs, la recherche scientifique bénéficiera à partir de 2018 d’un financement dont le montant est estimé à 20 milliards de dinars. Cette enveloppe financière concernera, en particulier, les porteurs de projets de recherche à impact socioéconomique. Ce montant non négligeable permettra aux bénéficiaires de mener leurs travaux dans de bonnes conditions, notamment sur le plan financier, d’autant plus qu’auparavant le problème financier se posait sérieusement.
Concernant l’hébergement des étudiants dans des hôtels ou des appartements, le ministre a écarté la possibilité de mettre en place cette mesure qu’il a qualifiée « d’irréelle dans la conjoncture actuelle », estimant que les hôtels ne peuvent constituer « une alternative adéquate ».
Il a ajouté que l’hébergement dans des logements, hors les résidences universitaires, pourrait être envisageable à long terme, et ce, en coordination avec les secteurs ministériels concernés. Cette formule « hébergement des étudiants dans des appartements » est tributaire, a-t-il estimé, du lancement de nouveaux types de logement destinés aux étudiants et qui sont censés être proposés par les entrepreneurs et les entreprises publiques et privées exerçant dans le domaine de la promotion immobilière.
 

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter