Nationale

#TITRE

204

Présidentielle : Hanoune tranchera à la fin du mois

9 février 2019 | 19:00
M.D.

C’est encore l’incertitude au PT. Dans une allocution à l’ouverture des travaux de la session du bureau de wilaya d’Alger du Parti des travailleurs, Louisa Hanoune a évoqué « une confusion et des convulsions ».
La décision de prendre part ou non à la présidentielle sera prise à la fin du mois de février lors du conseil national « sur la base exclusivement politique », a-t-elle souligné.
Selon elle, « les rapports qui nous parviennent dégagent un rejet quasi-unanime du maintien de la situation actuelle. Il y a un rejet quasi-unanime de l’effondrement social pour la majorité et de la poursuite de la prédation et de l’impunité pour la minorité très riche. De même que la défiance à l’égard du scrutin est quasi-unanime, c’est-à-dire l’absence de confiance quant à la nature du scrutin ».
Pour Hanoune, la corruption est déjà présente bien avant le début de la campagne électorale. Elle opère déjà dans l’achat des voix par les tenants du statu quo. « Sans surprise, on a enregistré que la corruption politique explose à travers l’achat et la vente des signatures des élus et des citoyens. De même, nous avons enregistré des pressions exercées par certains responsables au niveau des wilayas pour contraindre les élus en dehors des partis de l’alliance et les obliger à ne pas signer pour d’autres candidats et à signer au profit de Bouteflika ».
Mais, politiquement et pour rester fidèle à ses positions, le PT mènera campagne en faveur de l’élection d’une assemblée constituante qui est la vraie rupture.
Sur un autre registre, Hanoune a critiqué le gouvernement sur l’affaire des prières dans les écoles et les déclarations faites par la ministre de l’Education nationale. Pour elle, il s’agit d’une cabale.
« Quel est le but du silence des autorités concernant la cabale féroce qui vise la respectable ministre de l’Éducation, après ses déclarations relatives à la nécessité de séparer la pratique religieuse et l’école publique ? », s’est interrogée.
« Mme la ministre est dans le juste. Elle a raison : la mosquée et la maison pour celui qui veut prier, mais l’école, c’est pour l’éducation exclusivement », soutient Hanoune. Pour la responsable du PT, « l’Etat algérien est civil et l’école publique est républicaine ».
« Le silence des autorités est très douteux. Il confirme que le système en place porte en son sein l’obscurantisme et la régression en raison de sa nature réactionnaire et opportuniste.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter