Articles similaires

Nationale

#TITRE

608

Présidentielle 2019 : La HIISE prête à assurer un scrutin démocratique

23 janvier 2019 | 19:56


À trois mois de l’échéance présidentielle prévue le 18 avril 2019, le gouvernement s’attelle à convaincre l’opinion publique que le processus électoral se déroulera en toute transparence et que toutes les mesures seront prises pour contrer toute tentative de transgression de la loi.


C’est en fait le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE), Abdelwahab Derbal, le ministre de la Justice Tayeb Louh, ainsi que le ministre de l’Intérieur, Nourreddine Bedoui, qui l’ont souligné hier lors de la session ordinaire du Conseil de la HIISE tenue à l’hôtel Aurassi. Derbal a affirmé, sans préciser, que son Instance est à un pourcentage très élevé de préparation pour assurer une élection démocratique et transparente le 18 avril prochain.


Il a indiqué que la HIISE avait enregistré des violations lors des élections précédentes, dont les acteurs ont été estés en justice et même emprisonnés.


Il a, en outre, signalé que le processus électoral est un cumul des expériences antérieures en la matière, et que sa réussite est l’affaire de tous et pas seulement celle de l’Instance. Pour ce faire, la HIISE œuvrera à l’amélioration de son rôle dans la surveillance des élections et pour pallier les insuffisances déjà notées. Il a relevé la nécessité de réviser les textes réglementaires régissant le déroulement de l’opération électorale, tout en laissant le porte ouvert au dialogue et à la concertation. Selon Derbal, les plaintes déposées par différentes formations politiques au lendemain de l’annonce des résultats des échéances locales et législatives de 2017 sont « un bon signe » sur une volonté de changer les mentalités, tant des électeurs que des candidats. Il a, par ailleurs, mis l’accent sur l’importance de la formation et l’encadrement du personnel concerné par l’organisation de ces rendez-vous électoraux,


Pour le ministre de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, la convocation du corps électoral par le président de la République a mis fin aux doutes qui régnaient sur la tenue de façon ordinaire de cette échéance cruciale, annonçant l’entame de la révision exceptionnelle des listes électorales dans les 1 541 communes.


Les instructions ont été adressées aux walis et aux walis délégués, dit le ministre, en vue de collaborer étroitement avec les représentants de l’Instance à l’échelle locale et garantir la réussite de la présidentielle.


De son côté le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a tenté de persuader l’assistance de l’indépendance du pouvoir judiciaire et par ricochet, de l’Instance de surveillance des élections. Tout en rappelant la prise en charge de toutes les notifications émises par la HIISE, Louh a fait savoir que 1 541 magistrats seront désignés à la tête des commissions administratives électorales auprès des Assemblées populaires communales (APC) et 288 autres auprès des commissions des wilayas.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter