Articles similaires

Regionale

#TITRE

311

Près d’un demi-million de psychotropes saisis en 2019 à Constantine

28 octobre 2019 | 19:43


La consommation de psychotropes a atteint, les neuf premiers mois de l’année en cours, des proportions jamais égalées. Une hausse de plus de 1 000 % par rapport à l’année dernière soit les douze mois de l’an 2018, a été enregistrée par les services de la Sûreté de wilaya de Constantine. Près d’un demi-million de comprimés classés dans la catégorie des psychotropes (428 573 unités), tous comprimés confondus, ont été saisis de janvier à septembre 2019 par la brigade de lutte contre les stupéfiants et les services affiliés dispatchés à travers les différentes Sûretés urbaines et Sûretés externes éparpillées à travers le territoire de la capitale de l’Est. En 2018, les statistiques font état d’une prise de près de 44 500 unités. Ces chiffres ont été publiés lors d’une journée portes ouvertes en marge d’une conférence dédiée à la lutte contre la prolifération des stupéfiants tenue par la Sûreté de wilaya à l’auditorium de l’Institut des techniques de gestion urbaine à l’université Constantine3 – Saleh Boubnider.


Si pour les drogues dites dures, aucune prise n’a été mentionnée par les services de police pour les neuf premiers mois de l’année en cours, les drogues tels le cannabis et autre kif traité ont enregistré une relative baisse durant les mois écoulés de l’année en cours, soit une prise de près de 23,5 kg au moment où l’année 2018 la prise a été de 106 kg. Le record de saisie durant la décennie 2010 a été enregistré durant l’année 2015 où les éléments chargés de lutter contre ce fléau avaient réussi à mettre la main sur près de 118 kg. En effet, durant l’année écoulée (2018) il a été enregistré une saisie de 34.4 grammes de cocaïne, une drogue qui avait fait son apparition sur le territoire de la wilaya trois ans plus tôt soit en 2015, ou encore à la mi-2018 où près de 125 grammes d’héroïne avaient été récupérés au cours d’une opération qualifiée de première dans les annales de la lutte contre les drogues dures dans la capitale de l’Est.


Pour revenir aux neuf mois de l’année en cours, les policiers ont traités 421 affaires liées au trafic de stupéfiants impliquant 653 individus. Un peu moins de la moitié d’entre eux, soit 293 ont été écroués ; une baisse de 30% par rapport à l’année écoulée, où 414 personnes avaient été mises sous les verrous sur 858 arrêtées. Les chiffres précisent par ailleurs que pour cette année, 24 personnes sont toujours en fuite contre le nombre de 41 feuillards enregistré en 2018. Un exposé sur les moyens et les différentes techniques utilisées par la brigade de lutte contre les stupéfiants, et ceux de la l’équipe cynotechnique a été présenté dans le hall de l’institut. Des médecins affiliés au centre de désintoxication de Zouaghi Slimane ont également fait le déplacement.

Commentaires

    Horaire des prières / ALGER
  • Fadjr: 0
  • Dhohr: 0
  • Assr: 0
  • Maghreb: 0
  • Isha': 0
  • Agenda Officielle

Hello Algeria

Hello Algeria

SONDAGE

Etes-vous pour ou contre l’utilisation de la vidéo dans la coupe du monde de football ?

Facebook

Twitter